Partagez|

› caerwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
personnage non joueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com
pseudo, prénom : propriété du staff
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 147
avatar, crédits : @maclean
fairytale counterpart : tu ne sauras point.
points cumulés : 348

MessageSujet: › caerwyn Dim 14 Oct - 20:16

Caerwyn
all roads lead to the city of lights


AuroreDawn (PRISE)
CendrillonThalia (PRISE)
Dr. Facilierxx  (INDISPONIBLE)
Anya (Maléfique)Harley (PRISE)
King Naveenxx  (INDISPONIBLE)
Peter PevensiePeter
PhilipBrody (PRIS)
Queen TianaNola (INDISPONIBLE)
Thomas/LumièreMiles

Revenir en haut Aller en bas
personnage non joueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com
pseudo, prénom : propriété du staff
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 147
avatar, crédits : @maclean
fairytale counterpart : tu ne sauras point.
points cumulés : 348

MessageSujet: Re: › caerwyn Sam 3 Nov - 12:35

la belle au bois dormant
- Little princess, lovely as the dawn, well named Aurore. -

âge › vingt-six ans
région › caerwyn
 rang social › princesse héritière de Caerwyn, couturière royale
suggestion d'avatar › margot robbie, ana de armas

Aurore possède - sur le papier - la vie dont rêverait n'importe quel habitant d'Erathia. Née dans une famille puissante de Caerwyn, dont le père n'est autre que le chancelier de la capitale, dont la beauté coupe le souffle de bien des prétendants, héritière légitime de la famille, éduquée rigoureusement et douée pour les arts, elle évolue avec grâce dans un monde dont elle manie à merveille les codes. Mais le prix à payer pour cette vie dorée est bien plus élevé qu'il n'y paraît et Aurore a du sacrifier bien des choses. Sa mère, en premier lieu, qu'elle a perdue à l'adolescence et dont l'absence a créé en elle un vide que rien ne saurait remplir. L'indifférence de son père, ensuite, qui l'a obligée à se plier à ses exigences en prétendant ne pas se laisser affecter par les choix hasardeux de ce dernier. Sa vie, dont tout la porte à croire qu'elle la subit plus qu'elle ne la vit, entre deux mariages arrangés et la gestion d'une belle-mère déterminée à faire de sa vie un véritable enfer. Jamais Aurore ne se plaint de sa condition, qu'elle sait enviable pour le reste de la population, mais la solitude pèse sur elle bien plus qu'elle ne voudrait l'admettre. Récemment mariée au plus jeune prince de Kriegspire, elle est contrainte de mettre de côté sa véritable passion, la couture, pour jouer le rôle pour lequel on l'a éduquée : héritière d'une famille qui se perd chaque jour un peu plus. Aurore porte le poids de la pression familiale sur ses frêles épaules et son envie de bien faire et d'incarner éternellement le rôle de femme, fille, soeur, modèle pour le peuple, la déshumanise toujours un peu plus.

Sans s'en rendre compte, les années ont créé en elle une rancoeur tenace à l'encontre de son père, le chancelier Peter Pevensie. L'homme qu'elle idolâtrait étant enfant est devenu l'ombre de lui-même le jour où sa femme a disparu et Aurore lui reproche bien des choses, d'avoir été un père absent émotionnellement mais d'avoir été un homme politique bien trop présent dans son quotidien. Elle lui reproche d'avoir épousé en secondes noces une femme qui pourrait être sa soeur, Anya, qu'elle surnomme Maléfique tant elle semble pétrie de noires intentions à l'encontre des deux jeunes princesses. Celle-ci semble déterminée à faire de leur vie un enfer, et Aurore se sent étrangement en danger lorsqu'elle se trouve à proximité de cette femme malveillante qui, sous couvert de paroles enjôleuses, s'attire les bonnes grâces d'un homme qui ne voit pas l'évidence. Et si elle partage cette même méfiance avec sa petite soeur, Cendrillon, c'est bien là la seule chose qui les rattache encore l'une à l'autre. Les années de non-dits, et d'une forme d'envie l'une envers l'autre pour des motifs bien différents, ont achevé de créer un gouffre entre les deux soeurs. Là où Aurore voudrait être aussi libre que sa cadette, et ne plus souffrir du poids familial écrasant, Cendrillon envie la lumière dont jouit son aînée au quotidien de par son rôle. La communication entre elles est rompue et si elle n'en dit rien (comme toujours), cela lui pèse. Elle aurait voulu pouvoir partager avec quelqu'un, et en particulier avec quelqu'un de son rang, l'amertume d'avoir été offerte en mariage d'abord au second prince de Kriegspire, James, avant d'être finalement offerte à Philip, le plus jeune de la fratrie, lorsque James a épousé une autre femme. La sensation d'être un objet avec son utilité, plutôt qu'un être humain avec ses émotions, a rendu complexe sa relation avec son mari. Elle ne cache pas son aversion pour un homme qui n'a d'yeux que pour Cendrillon et subit autant qu'elle ce mariage de convenance, tout en s'efforçant de continuer à donner le change et préserver l'image de la princesse parfaite qu'elle s'est toujours efforcée d'être.

DAWN Le sort qui l'a transportée à Crescent Grove n'a malheureusement pas gommé les affres dont elle continue de souffrir ici. Tout au plus jouit-elle d'une variation sur un même thème, celui de la recherche absolue de perfection que la vie vient contrecarrer sans cesse. Orpheline d'une mère décédée lorsqu'elle était jeune, entretenant de mauvaises relations avec sa soeur et de relations tout juste acceptables avec son père, Dawn est partagée entre deux aspirations aussi puissantes qu'opposées : habituée à rien de moins que l'excellence (elle a fait de brillantes études qui lui ont permis d'obtenir un travail particulièrement lucratif : architecte d'intérieur ayant décoré les plus belles maisons de Crescent Grove), elle sent se réveiller en elle l'envie de tout plaquer et de fuir loin de cette pression qui, cette fois, n'est due qu'à sa propre volonté plutôt qu'à celle de son père. C'est ainsi qu'elle a entamé une relation avec le meilleur ami de son fiancé, avant de quitter celui-ci un rien froidement après des années de vie commune et sans grande explication. Dawn a la sensation que sa prise de risques est la seule façon d'enfin reprendre le contrôle de sa vie, quitte pour cela à laisser bien des cadavres (métaphoriques) derrière elle.
METICULEUSE - IMPREVISIBLE - SENSIBLE - AMBIVALENTE - SOPHISTIQUEE

_________________
abracadabra.
Revenir en haut Aller en bas
personnage non joueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com
pseudo, prénom : propriété du staff
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 147
avatar, crédits : @maclean
fairytale counterpart : tu ne sauras point.
points cumulés : 348

MessageSujet: Re: › caerwyn Sam 3 Nov - 12:35

Cendrillon
- You have more kindness in your little finger than most people possess in their whole body. And it has power. More than you know. -

âge › vingt-quatre ans.
région › caerwyn.
 rang social › princesse de caerwyn.
suggestion d'avatar › alycia debnam-carey, gabriella wilde.

Encensée pour sa douceur, son caractère tendre et sa beauté délicate, Cendrillon est cette petite demoiselle que le peuple porte en son coeur comme on chérirait sa propre enfant. Elle navigue sur le ruisseau de la vie avec une grâce rare, et une naïveté certaine. Portrait crachée et complice d'une mère dont elle copie les moindres manières, Cendrillon est couvée et protégée du moindre danger plus que quiconque au château, cela sans la moindre raison apparente. Elle découvre le monde passé les remparts de Caerwyn à l'aube de ses seize ans, entourée d'une légion prête à bondir au moindre grésillement. Elle ne se laisse pourtant envelopper par la curiosité de découvrir un ailleurs très vaste que trop peu de temps, puisque la perte brutale de sa mère, emportée par la maladie et un hiver trop rude, la laisse seule, effrayée, et profondément marquée. Alors invisible aux yeux d'un père préoccupé par un office trop grand et étouffé par une peine qu'il refuse de partager, planquée dans l'ombre de son ainée, et trop discrète pour être remarquée par qui que ce soit, Cendrillon s'isole. Elle s'affaire au château comme le ferait une servante pour oublier, et surtout s'oublier, elle, l'oeuvre d'une femme qui n'est plus et qui lui manque cruellement. Incomprise de tous, mais trouvant une certaine forme de sérénité dans les tâches les plus simples, Cendrillon fait le marché, flâne dans les écuries, fait son lit et devient ainsi une membre de la petite gens de Caerwyn à part entière, ce qui n'est au final pas un mal. De princesse, elle n'en a que le titre, et c'est là ce qui force plus encore l'admiration qu'éprouve Caerwyn à son égard.

Son père, tout Chancelier de Caerwyn qu'il est, a fait d'elle une princesse. Un titre dans lequel elle se reconnait peu, tout comme elle ne se retrouve pas en lui, Peter Pevensie, qu'elle n'a fait qu'examiner de loin toute sa vie durant, le regard chargé d'un respect monotone. Cendrillon a tout de sa mère. Des courbes toutes élégantes de sa silhouette gracile aux traits affectueux qui sillonnent son visage. C'est là tout ce qui rend le deuil d'autant plus difficile pour son père et à sa soeur ainée Aurore, qui ne parviennent plus à ne serait-ce que la regarder depuis que le pilier de la famille, épouse et mère, s'en est allée. Solitaire par dépit, et quoi qu'on en dise, parce que c'est aussi plus facile pour elle, Cendrillon trouve une sorte de réconfort dans les méandres du château où elle apporte son aide au petit personnel, comprenant un temps Wendy, dont elle fera une amie et confidente avant que celle-ci ne s'envole (littéralement) pour l'aventure de toute une vie. Au moins a-t-elle trouvé en Wendy la soeur qu'Aurore refuse d'être pour elle, l'espace d'un instant d'illusion. Aurore est l'ainée sur qui tout repose, et cette ombre de laquelle Cendrillon est restée toute sa vie durant. Une certaine forme de jalousie réciproque a creusé un fossé aux allures insurmontables entre les deux soeurs, ce depuis bien des années déjà. L'une est accablées par les responsabilités inhérentes à son rôle d'ainée, l'autre est le trésor de leur défunte mère, et celui de tout un peuple qui peine à se lier à Aurore comme c'est déjà le cas avec Cendrillon. Deux soeurs désunies que seule l'arrivée d'une nouvelle épouse à leur père pourrait réunir. Anya est à peine plus vieille qu'elles, et déjà dotée d'un sacré tempérament, use et abuse de sa position de belle-mère pour mener la vie dure aux deux soeurs. Cendrillon, particulièrement sensible à cette union, est une victime de choix pour celle qu'on surnomme Maléfique à travers tout Erathia, et pour cause : Anya la déteste et cherche par tous les moyens à la faire craquer, cela pour son amusement personnel et occuper ses journées ennuyeuses au château. Une mission en partie tronquée par le mariage du prince Philip de Kriegspire avec Aurore. Philip, en qui elle trouvera un allié, et bien plus. Philip que rien ne prédestinait à vivre au château, occupe ses journées, la pousse à désirer plus de la vie, et à dépasser ses propres limites qu'il considère grotesques. Sa relation inexistante avec sa soeur, l'indiscutable étincelle qui l'anime lorsqu'il est auprès de Cendrillon et l'affection toute maladroite qu'il éprouve pour elle, et réciproquement, feront naitre un semblant de liaison qu'on n'approuvera ni à Cair Paravel, ni ailleurs. C'est cet amour naissant qui poussera Viviane, sa marraine la bonne fée, à faire une apparition. Viviane tentera de la pousser à suivre l'écho de son coeur, plutôt que celui de la raison. De vivre selon ses propres termes, cela à l'encontre de tout.


THALIA Barmaid de son état et membre à part entière du club des alcooliques non-anonymes de l'état de Louisiane, Thalia est une véritable boule d'énergie et un boute-en-train que rien ni personne ne saurait arrêter, ou ne serait-ce que décourager. Elle est la vie, l'âme de Crescent Grove où tout le monde connait au moins son visage, et saurait y associer son prénom. Même si elle ne roule pas sur le l'or, et profite d'un clapier dans une colocation hasardeuse, grotesque, mais passionnante, Thalia est riche de nombreuses connexions sociales qui font qu'elle se dégote toujours un bon plan en terme de taff et de fêtes - et c'est là tout ce qui compte pour elle. Son grand malheur est d'être la bonne pote, et rarement plus. Elle rampe en permanence dans cette friendzone ingrate et ne parvient à la quitter qu'en de rares occasions. Occasions qui se soldent généralement par un ' c'est pas toi, c'est moi ' qu'on peine à croire et qui agace plus qu'il ne rassure. On l'aime souvent un poil trop pour s'y risquer, on voudrait ne jamais la perdre, et c'est bien pour ça qu'on ne prend généralement pas le risque. En attendant ' le bon ', puisqu'elle y croit, Thalia fonce de draps en draps pour occuper ses nuits qui sont souvent courtes, et pleines d'aventures rocambolesques.
LIBERÉE - DÉRAISONNABLE - INTRÉPIDE - ATTACHANTE - ENVIEUSE

_________________
abracadabra.
Revenir en haut Aller en bas
personnage non joueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com
pseudo, prénom : propriété du staff
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 147
avatar, crédits : @maclean
fairytale counterpart : tu ne sauras point.
points cumulés : 348

MessageSujet: Re: › caerwyn Sam 3 Nov - 12:36

anya, maléfique
- shall I get you a step stool so you can look in my eyes when you threaten me ? -

âge › trente ans
région › caerwyn.
 rang social › chancelière de caerwyn par mariage.
suggestion d'avatar › odette annable, amber heard.

On ne saurait dire pourquoi, mais Anya a cette aura malfaisante qui rode autour d'elle et dont elle ne parviendrait pas à se dépêtrer même si elle le voulait. Née et élevée dans les entrailles de Darkmoor, Anya s'est prédestinée très jeune à plus grand que ce que la région aride pouvait lui offrir et pour cause, elle descend d'une très ancienne famille d'Erathia qu'on soupçonne avoir été sur le trône des siècles durant, avant d'être détrônée et bannie par la famille royale actuelle. Si le reste de sa famille se contente de cette existence minable, Anya, graciée d'un don de magie par nul autre que le dieu des enfers, Hadès, s'est tout de suite mis en tête qu'elle méritait plus. Et c'est cette soif de toujours plus qui la conduira aux portes de Caerwyn où, après un tour de passe-passe et l'abus de ses charmes, elle gagnera la conscience du seigneur en place, Peter Pevensie, et deviendra sa nouvelle épouse. Anya, qu'on surnomme Maléfique de Darkmoor à Caerwyn et plus loin encore, est dangereusement douée avec la magie. Elle concocte de merveilleuses potions, et sait jeter des sorts comme personne. Toute son existence gravite autour de la magie, et ce besoin lancinant qu'elle a d'obtenir tout ce qu'elle désir : succès, argent, pouvoir et surtout, revanche. Revanche pour cette vie pitoyable dans les égouts de Darkmoor, pendant que Tiana règne à sa place. Revanche pour sa famille qui traine dans la misère, et sa mère, qui a fait la manche toute sa vie pour une bouchée de pain. Pour toujours envieuse et surtout animée par une envie viscérale d'écraser tout le monde, Anya représente un véritable danger pour les populations, à commencer par ses belles-filles, Aurore et Cendrillon, qu'elle a en horreur.

Impressionné par sa rage de vaincre et sentant en elle la fibre magique, Hadès que l'on surnomme Jafar ici bas, lui offre l'opportunité d'apprendre la magie à ses côtés. Elle est sa disciple, et parfois plus, pendant plusieurs années avant de prendre son indépendance. Un besoin que Jafar comprendra, malgré qu'il n'accepte qu'à peine le départ de son élève et amante. Elle migre pendant des années d'une région à une autre, avec pour but final d'investir et démolir Caerwyn. Elle perfectionne ses talents magiques auprès de Morgane, fée noire de Kriegspire, et de Ursula, déesse de Ravenshore, qui deviendra sa première alliée et un soutien indéfectible. C'est après des années de voyage qu'elle pénètre dans l'enceinte de Caerwyn et se présente au Chancelier,Peter Pevensie, avec le soutien de Jafar, désormais Grand Vizir de Darkmoor. Jafar qui voit là l'opportunité de conquérir la capitale et d'étendre son pouvoir. Peter lui demande sa main quelques temps plus tard en dépit de son jeune âge, et de toutes les rumeurs (pour la plupart avérées) qui circulent à son sujet. Elle l'épouse, plus motivée que jamais à se rapprocher de la couronne que la reine Tiana porte. Elle l'épouse et prétend, comme elle sait le faire. Elle joue le rôle de l'épouse, et de la chancelière qui lui prend un temps considérable, et s'essaye au portrait tout sauf amical de la belle-mère auprès d'Aurore et Cendrillon pour compenser cette gentillesse tout sauf inée qu'elle débite au peuple et autres hauts dignitaires.  Elle exècre ces deux petites pestes plus que tout. Pour le confort dont elles jouissent depuis toujours, là où Jafar lui a fait l'honneur de ramasser sa carcasse dans le caniveau. Pour cette vie qu'elles mènent, et qui aurait dû être la sienne. Puis pour être tout ce qu'elle n'est pas, et ne sera jamais.

Harley Connasse de classe mondiale, Harley est très loin de faire l'unanimité à Crescent Grove et s'en délecte au-delà de la raison. Avocate et cador de la discipline, elle pilote son existence toute entière autour d'un but unique : l'emporter. Sur qui ? À quelle fin ? Dieu seul sait. Harley n'a souvent aucun motif valable, si ce n'est une auto-satisfaction mal placée et la volonté de forcer le respect auprès de ses détracteurs, ou seulement de la petite gens de Crescent Grove qu'elle cherche continuellement à épater, ou seulement à intimider. Elle mène une existence largement au-dessus de ses moyens, cela même si elle gagne une petite fortune. Visa gold-caviar, villa de luxe, petit personnel pour combler le moindre de ses désirs, garde de robe en constant renouvellement, oeuvres d'art dans le salon. Elle ne se doute pas un seul instant qu'elle est ridiculement proche de la banqueroute, moins encore qu'elle est une cible de choix pour des huissiers qui sont déjà penché sur son cas. De même, elle n'imagine pas que son entourage, déjà fort restreint, gravite en réalité autour d'elle par pur intérêt, moins quelques rares exceptions, et que la rançon de la gloire va être dure à encaisser. La triste réalité est que sa définition du bonheur va à l'encontre de tout ce qui est juste dans ce monde où elle n'a clairement pas sa place, et que tous les moyens ne sont pas bons pour parvenir à ses fins, quelles qu'elles soient. Finalement pas si loin de son pendant d'Erathia, Harley navigue dans cette nouvelle vie à contresens. 
ARROGANTE - AMBITIEUSE - SEDUISANTE - FRANCHE - BONNE VIVANTE

_________________
abracadabra.
Revenir en haut Aller en bas
personnage non joueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com
pseudo, prénom : propriété du staff
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 147
avatar, crédits : @maclean
fairytale counterpart : tu ne sauras point.
points cumulés : 348

MessageSujet: Re: › caerwyn Sam 3 Nov - 12:36

PETER PEVENSIE
- And to the clear northern skies, I give you King Peter the Magnificent.
Once a king or queen of Narnia, always a king or queen of Narnia.
May your wisdom grace us until the stars rain down from the heavens. -

âge › cinquante-et-un ans.
région › caerwyn.
 rang social › chancelier de caerwyn, chevalier et garde des sceaux d'erathia.
suggestion d'avatar › michael fassbender, christian bale

Il est connu de tous que Peter Pevensie est arrivé à Erathia via voie magique. Alors adolescent, il s'est extirpé de la penderie de Merlin un soir où l'illustre magicien étudiait avec une attention toute particulière une incantation sur le voyage à travers les mondes - que le sorcier considérait comme grotesque à l'époque. Études hasardeuses qui n'ont jamais permis à Peter, ainsi qu'à ses soeurs et jeune frère, de rejoindre leur monde originel. Refusant de croire en un simple concours de circonstances, ou simplement au paramètre hasardeux induit par l'utilisation de la magie (notamment au niveau de Merlin), il a été déterminé par le peuple que l'arrivée des Pevensie à Erathia ne pouvait répondre qu'à une prophétie. Une qui, à l'époque, donnerait un seigneur digne du rang à la Capitale, après des décennies de débâcles et de conflits. Prophétie ensuite copieusement alimentée par Merlin, lui-même étranglé par l'incompréhension et l'échec. Après bien des années de batailles, et ayant gagné la confiance du peuple de la capitale, Peter est intronisé Chancelier de Caerwyn, et fait de sa famille son conseil. Il devient proche de la famille royale et Garde des sceaux du pays. Il continue à administrer la capitale avec justesse, et il ne fait aucun doute que le peuple de Caerwyn est le plus prospère de tout le royaume, cela même si l'entière dévotion de Peter à son rôle lui aura coûté des années privilégiées avec son épouse, décédée depuis quelques années, et leurs filles, Aurore et Cendrillon.

Puisque sa magie était responsable de leur venue fortuite et n'étant pas capable d'activer de nouveau l'armoire, Merlin a offert un foyer aux enfants Pevensie pendant un temps. Affectueusement surnommé Aslan par la fratrie en référence aux chroniques de C. S. Lewis bien connu de leur monde, cela après une expérience de transformation animale d'homme à lion particulièrement chaotique, Merlin fait office de figure paternelle plus ou moins crédible auprès des enfants Pevensie, cela même une fois qu'ils iront vivre dans une véritable famille, et plus tard à l'âge adulte. Peter éprouve le plus profond respect à l'égard du magicien, et fera de lui un témoin de mariage, un parrain à sa première née, mais surtout un conseiller à son règne seigneuriale. Il rencontre celle qui sera son épouse au cours d'un bal comme on en donne des milliers à Erathia, et si leur histoire d'amour perdure toujours au travers de la communauté, elle lui donnera deux filles : Aurore et Cendrillon, avant que la maladie ne l'emport. On reprochera à Peter son inattention devant des signes avant-coureurs. De s'être senti si peu concerné par son rôle d'époux, puis de père, ou du moins d'avoir préféré ses obligations seigneuriales à ses obligations maritales et paternelles. Des reproches pourtant internes au début, puis livrés par quelques complaintes auprès de Susan, Edmund, Lucie et Caspian  qui contre toute attente soutiendront les allégations du seigneur de Caerwyn avec plus ou moins de distance. À partir de là, Peter prendra systématiquement les mauvaises décisions, notamment auprès de ses filles. Si la petite gens de Caerwyn continuera à prospérer en totale autonomie, Peter tentera de devenir le père qu'il n'a jamais été, et le fera avec une maladresse saisissante, pour ce Chancelier pourtant si sûr de lui. Aurore fait de lui son pire ennemi au jour où il accepte de la lier à un fils de Kriegspire dans une union de raison, et restera sourd devant la détresse de Cendrillon, marquée plus que quiconque par la mort de sa mère, puis malmenée par celle qui sera sa nouvelle femme : Anya, que l'on surnommera Maléfique pour ses agissements douteux, et le sillage funeste qu'elle creuse partout où elle va. Anya aurait fait une soeur plus qu'une belle-mère du fait de son jeune âge. C'est son caractère fort qui plait à Peter, qui voit en elle un modèle pour Aurore et Cendrillon, alors que tout indique qu'elle fera la perte de toute la famille.

PETER PEVENSIE Puisqu'il appartient à ce monde, Peter a conservé son identité ainsi que la partie de son histoire que le lie à l'Angleterre de son enfance, dont il a très peu de véritables souvenirs. L'enchantement lui a offert la vie qu'il aurait probablement vécu s'il n'avait pas été trop curieux et visité l'armoire magique de l'oncle Kirke. Tout dans son quotidien est un miroir de son ancienne vie, un camouflage aux couleurs plus actuelles : ses filles sont toujours ses filles, et à son grand malheur, il est toujours veuf. Loin de son rôle de Chancelier de Caerwyn, mais pas moins preux dans son quotidien, Peter continue à oeuvrer pour le bien commun dans son rôle de capitaine des pompiers de la Nouvelle-Orléans, dont la caserne est située à Crescent Grove. Il vit une existence trépidante, mais résolument calme compte tenu de sa vie antérieur, et est certainement celui qui aurait le plus de chance de recouvrer la mémoire, puisque ses deux vies se ressemblent et finalement, s'assemblent. Récemment éprouvé par une once de curiosité, il a tapé son nom sur les moteurs de recherche et y a trouvé plusieurs avis de recherches accompagnés de photographies de ses soeurs, et son frère, datant du siècle passé, et c'est interpellé qu'il a engagé un généalogiste pour résoudre un mystère qui pourrait le pousser en dehors de la barrière de l'enchantement.
CHARISMATIQUE - COURAGEUX - PESSIMISTE - BIENVEILLANT - PRESOMPTUEUX

_________________
abracadabra.
Revenir en haut Aller en bas
personnage non joueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com
pseudo, prénom : propriété du staff
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 147
avatar, crédits : @maclean
fairytale counterpart : tu ne sauras point.
points cumulés : 348

MessageSujet: Re: › caerwyn Sam 3 Nov - 12:37

Philip
- A valiant figure, straight and tall !
Off he rides, on his noble steed to wake his love with love's first kiss.
And prove that "true love" conquers all -

âge › vingt-quatre ans.
région › originaire de kriegspire.
 rang social › prince de caerwyn par alliance.
suggestion d'avatar › noah centineo, dacre montgomery

Troisième né du seigneur Arthur de Kriegspire et de son épouse, Guenièvre, Philip est cet enfant du milieu qu'on a tendance à négliger, parfois même à oublier. Ombre sage noyée par une famille tempétueuse, Philip s'illustre pour son calme olympien et ses humeurs égales qu'il n'a hérité d'aucun parent. Pourtant pas moins choyé par ses paires, Philip est celui qui tentera de régler les conflits de tous de manière systématique, souvent au détriment de son propre intérêt. Il est ce médiateur inattendu, le confident involontaire, et pour ses apparences toujours impeccables, l'ambassadeur éloquent dont sa famille a cruellement besoin auprès des dignitaires d'autres régions. Sa relation toute particulière avec sa mère, qu'il aime et admire malgré ses erreurs, et le simple fait qu'il soit l'un des dommages collatéraux récurent des caprices de ses deux ainés, feront de lui l'une des nombreuses victimes du courroux de son père, qui le forcera à embrasser une union de circonstance avec la princesse héritière de Caerwyn, Aurore, cela même si tout indiquait qu'il n'était pas prêt.

Plusieurs années après Gaston et James , Arthur et Guenièvre de Kriegspire engendreront Philip, puis plus tard William. Philip est donc cet enfant du milieu dont on se préoccupe peu, le dommage collatéral évident quand l'avenir de ses deux ainés prime, et que le dernier est sujet à une attention dont personne ne voudrait.  Il trouvera pourtant l'audace de se rendre indispensable auprès de tous en devenant un confident, un gardien des secrets les plus noirs de la famille. Plus particulièrement auprès de Guenièvre, à qui il s'identifie plus qu'aux autres malgré ses erreurs dont il a toujours tout su puisqu'il a, entre autres, été l'infortuné témoin de l'amour interdit entre sa mère et le chevalier Lancelot. Une cachotterie qui lui vaudra la colère muette d'un père blessé, et un mariage de circonstance avec une princesse dont il ne sait presque rien, Aurore, initialement promise à un James qui lui préfèrera une histoire de coeur. S'il peut aisément comprendre James, Philip n'en reste pas moins profondément envieux, et contrarié d'avoir à subir une nouvelle fois les désirs de son frère. Pour autant, c'est grâce à son mariage avec Aurore, avec qui le lien est difficile à tisser, qu'il fait la connaissance de Cendrillon. Cendrillon qu'il a dans la peau, ce malgré les codes, les protocoles, les liens du mariage et surtout, la raison. Cendrillon avec qui il reprend le même conte dramatique tissé par sa propre mère et Lancelot, et dont il a été le témoin, voire la victime.

BRODY Toute jeune recrue des Saints de New Orleans, équipe réputée du championnat de NFL, Brody est LE type le plus populaire à Crescent Grove et très certainement la fierté locale. Il est ce qui se fait de mieux lorsqu'on espère un fils, un pote, ou un petit ami. C'est un mec foncièrement bon dans le fond et la forme, un gagnant au grand jeu de la vie. Beau gosse bien élevé stéréotypé qui réussi tout ce qu'il entreprend, Brody coule sous les éloges, les sollicitations, et n'a jamais donné moins bon à son entourage qu'un bulletin scolaire estampillé des félicitations. Pour autant, on se douterait que derrières les apparences se cache quelque chose de plus, et c'est tout naturellement vrai. Brody subit le poids de sa réputation depuis des années déjà, et sait qu'il n'a et n'aura jamais, le droit à l'erreur. Qu'il s'est prédestiné à la perfection, jamais moins, et c'est là tout ce qui le terrifie. Fatigué de vivre les espoirs de son père, qui voit en lui ce qu'il aurait voulu être, et écrasé par la pression qui découle de son mode de vie doré, Brody est foutrement mal dans sa peau. Il  rêve secrètement de tout claquer pour une vie qu'il choisirait, plutôt que de se laisser bouffer par la prétention qu'ont les autres à savoir ce qui est mieux pour lui. Même s'il ne sait pas ce qu'il veut de la vie, et c'est là tout le fond du problème, il est conscient depuis peu qu'il veut autre chose.
SOCIABLE - LOYAL - IMPULSIF - ÉGOCENTRIQUE - BORNÉ

_________________
abracadabra.
Revenir en haut Aller en bas
personnage non joueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com
pseudo, prénom : propriété du staff
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 147
avatar, crédits : @maclean
fairytale counterpart : tu ne sauras point.
points cumulés : 348

MessageSujet: Re: › caerwyn Sam 3 Nov - 12:37

Thomas, Lumière
- Ma chère mademoiselle. It is with deepest pride and greatest pleasure that we welcome you tonight. And now, we invite to relax, let us pull up a chair, as the dining room proudly presents your dinner. -

âge › vingt-sept ans.
région › caerwyn
 rang social › intendant général au palais royal.
suggestion d'avatar › sam claflin, ansel elgort.

Chef du personnel et grand régisseur excentrique et un tantinet indiscipliné au palais de Caerwyn, Thomas est depuis toujours au service de la famille royale, tout comme son père avant lui, et ses ancêtres avant eux. Loufoque, Thomas l'est probablement plus que son surnom : Lumière, assigné d'office puisqu'il est celui qui allume les bougies le matin et est chargé de les éteindre le soir. Enfant du palais et compagnon de toujours de Tiana, dont il est le plus proche confident, Lumière connait tous les secrets qui circulent au château, qu'ils concernent ses occupants, ou le reste d'Erathia. Une position privilégiée qui le rend intouchable auprès de tous, cela même s'il lui arrive d'être la victime de chantage - ou à l'inverse, d'être à l'origine d'odieux chantages que Tiana finit toujours par lui pardonner. Lumière coule des jours fort paisibles au château, très loin des nombreux tumultes qui trainent à Erathia et menacent d'enrayer son train de vie qu'il ne compte troquer sous aucun prétexte. Sa vie toute entière est une mise en scène, et il est ce personnage charismatique, grandiloquent, extravagant qu'on aime aimer, et c'est cette personnalité décalée qui fait de lui une icône à travers tout le pays. On se l'arracherait, s'il n'était pas au sommet de son art auprès de Tiana.

Tiana a partagé ses jouets avec lui dès son plus jeune âge, et a toujours vu en lui un frère plus qu'un domestique. Sa relation privilégiée avec la Reine, avec qui tout n'est que pure amitié, fait de lui l'un des hommes les plus protégés du pays. S'il est officiellement à son service, et heureux de l'être, il est évident que leur entente a largement dépassé le seuil de l'amitié. Il n'est pas plus admiratif de la Reine que Lumière dans tout le royaume et cette amitié en est une qui est gravée dans les annales. Il a également grandi avec le fils du chapelier royal - devenu à son tour chapelier après la mort de son père - Tarrant. Ensemble, les deux ont fait les 400 coups dans le château et en particulier au moment où Lumière devait allumer et éteindre les bougies. Dans l'exercice assidu de ses fonctions, Thomas fera aussi la connaissance de Wendy, servante Wendy à la solde de la famille Pevensie de Caerwyn et dame de compagnie ponctuelle de Cendrillon. Sans en tomber amoureux, il développe une attirance certaine et vraisemblablement réciproque. Plus qu'une attirance, une fascination pour cette fille d'ailleurs, cette voyageuse, cette rêveuse qui finira par s'en aller chercher cet horizon qu'elle désire tant. S'il n'a jamais fait part de son inclination à la concernée, et c'est fort regrettable, il rêve en secret du jour où ils se retrouveront. La seule personne à qui il a confié cet émoi se prénomme Belle, via une série de lettres. Une relation épistolaire en seul gage de lien concret, puisqu'ils se côtoient si peu, et c'est peut-être pour le mieux puisque le William dont Belle fait mention dans ses lettres s'avère être, lui aussi, une connaissance de longue date de l'intendant. Lumière rend visite à William plusieurs fois par semaine, officiellement commissionné par la Reine Tiana et le capitaine de son armée Lancelot, tous deux inquiets pour le jeune prince de Kriegspire. Officieusement pour assouvir sa soif de curiosité, et suivre l'avancée de la relation entre la Belle et la Bête, cela même s'il ne s'en mêle pas... trop.

MILES Au moins sur le papier, Miles un homme accompli. Présentateur de journal télévisé de Louisiane, dont le plateau est implanté en périphérie de Crescent Grove, il est l'exemple même du mec qui est parti de rien, et qui maintenant a tout. Tout excepté l'essentiel. Une famille, une femme, des enfants, belle baraque, et toute la parade qu'on lui souhaiterait. Jusqu'à récemment, sa seule famille se résumait à un père qui l'aimait plus que toutes ses possessions, aussi maigres furent-elles. Mort et enterré depuis peu, Miles a découvert, en débouclant ses comptes, des années et des années de fraudes fiscales, et de dettes toutes plus importantes les unes que les autres. Son père, un homme rocambolesque au coeur d'or, versait à des œuvres caritatives des piles d'argent qu'il ne possédait pas, tout ça dans le but de combler les gosses malades à l'hôpital. Depuis cette découverte, il repense à l'homme qui lui a longtemps fait honte. Pour son look décalé, et ses idées qui l'étaient tout autant. Pour sa façon particulière de mettre des fleurs dans sa longue barbe blanche juste pour faire rire les gosses du quartier, sa 2 chevaux verte ridicule, cette satanée cornemuse dont il jouait dans le jardin, et beaucoup d'autres détails qui font trop pour le gosse soucieux des apparences qu'il était, et est toujours. Miles a eu honte de son père toute sa vie. Mais l'homme était en or, et beaucoup le lui ont envié. Son père était sa seule famille, et malheureusement il est passé complètement à côté de lui, tout ça pour pourchasser des rêves qui ne sont finalement pas les siens, mais ceux de sa lubie de plaire au plus grand nombre. Tout ce qui compte pour Miles, c'est que les autre pensent de lui. Impeccable à la télévision, et dans la vie de tous les jours, il est obsédé par ce qu'il dégage, et par ce que la moindre personne qu'il peut croiser va penser de lui.
JOVIAL - AUTHENTIQUE - BORNÉ - ROMANTIQUE - DRAGUEUR

_________________
abracadabra.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: › caerwyn

Revenir en haut Aller en bas

› caerwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tales down the river :: down in new orleans :: wish upon a star :: just can't wait to be king-