Partagez|

hard liquor mixed with a bit of intellect (r/james)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
[gets horny in spanish]
Nell Beckwith
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : hey jude (judith).
date d'inscription : 25/11/2018
messages : 257
avatar © : blanca suárez, delreys, tumblr, pinterest.
fairytale counterpart : aphrodite, the goddess of love and lust (in exile).
activité rp : (●●●●) 6/4 - james, isiah, becks, caden (gaston, x).

MessageSujet: hard liquor mixed with a bit of intellect (r/james) Ven 7 Déc - 23:28


◊ ◊ ◊
she’s a goddamn disaster, but you
can’t resist the thrill of destruction

« You, me, drinks, when you get out of your shift. » hm, hm, elle s'attendait à ce qu'il réfute, et pourtant, tout le monde savait qu'il était difficile - voir impossible de faire changer une Beckwith dont l'avis était con-vain-cu. Elle savait toutefois que James avait toujours besoin d'un peu plus d'arguments, et surtout, depuis ces derniers jours. Elle s'était donné comme mission de trouver la femme de sa vie, elle, en tant que férue de l'amour, était la mieux placée afin de jouer au matchmaker. « No, it's not negociable ! My hand's still burning, I need to numb it and you're going to assist me in doing so. » Des excuses plus ou moins douteuses, elle qui s'était blessée il y a trop longtemps maintenant pour que sa main soit encore à vif de cet incident malencontreux au Rousseau's. Il pouvait presque entendre les yeux de chat botté qu'elle lui faisait à l'autre bout de la ligne et lorsqu'elle entendit un soupire de capitulation, elle sautilla légèrement. « I'll see you there, oh and by the way I downloaded Tinder on your phone. You're welcome. » Elle raccrocha avant qu'il ne puisse protester ou revenir sur sa décision. (...)

« I got an idea, come on. We, my friend, are on a mission. » Et c'est plutôt - très - guillerette que Nell sort du bar, accompagnée par son ami. Elle avait eu une idée derrière la tête dès la minute où elle avait raccroché le téléphone, un peu plus tôt cette après midi, une malice qui ne l'avait jamais quitté. Si le brun ne s'était pas opposé à l'aventure, elle était certaine qu'une fois qu'il verrait ce qu'elle avait planifié, il tenterait de l'en dissuader. D'où s'était imposé dans son esprit, le scénario du bar. Qui s'opposerait in their right minds, à son plan machiavélique et potentiellement illégal ? Nothing a tequila or a couple beers couldn't fix though. Elle s'était convaincu que le courage - le sien, autant que celui de James - ne pouvait qu'augmenter avec un taux excessif d'eau de vie dans le sang. Elle savait que son ami n'était pas au top de sa forme depuis sa rupture et si elle s’efforçait elle-même d'oublier son ex, elle s'était aussi persuadée que rien de mal ne pourrait leur arriver et qu'ils méritaient de se faire un peu plaisir. Heureusement pour elle, la grange/taudis/oeuvre d'art que sa soeur rénovait lentement, mais surement n'était pas située bien loin du bar où James et elle se trouvaient et Nell pu donc récupérer son sac à dos noir de manière plutôt subtile - sous entendre, elle a réveillé Hayden et cette dernière a grogné en lui faisant le doigt d'honneur. Elle avait baragouiné des paroles presque inaudibles et s'était sauvée avant de demander son reste. L'air inquiet de James la fait sourire, alors qu'elle oscille dangereusement sur ses jambes. Elle sait pas si il sait où elle l'emmène, elle-même ignore les raisons de sa soif de vengeance alors elle reste secrète, encore quelques minutes. Non, elle les connait, les raisons, mais elle préfère les ignorer, toutes. « Vamos, mueve tu trasero o aún estaremos aquí mañana por la mañana. » Nell lui fait un signe de la main, limite impatiente, mais toujours le sourire aux commissures des lèvres, amusée. C'est qu'il était pas très rapide, son acolyte d'une nuit et même si elle ignorait si James avait compris un mot de ce qu'elle venait de dire, l'alcool parlait pour elle et bien souvent, tequila s'exprimait en espagnol. Finalement arrivée à destination, la brune prit enfin le temps d'ouvrir son sac, afin de révéler la nature de leur mission. Un Range Rover blanc, leur canvas. Nell sortit du sac deux couleurs différentes de peinture en aérosol et les tend vers le jeune homme. « Red or blue ? » pick a color, take a walk on the wild side. Elle espère, Nell. Et sans attendre sa réponse, elle en saisit une, aléatoirement et écrit deux lettres bien distinctes. " F U. " bitch, un rire de gamine s'échappe d'entre ses lippes et Nell tourne un regard coupable vers James, taquine. « You just gotta pretend it's Liam's car. » un haussement d'épaule, une dernière petite poussée pour des effets thérapeutiques, great. Il s'agissait pour elle, d'un moyen salvateur - mais pas réellement orthodoxe - de gérer sa douleur. Très bien. Peut-être qu'ils pourraient vraiment aller saccager la voiture de Liam, après.
Revenir en haut Aller en bas
charming suits you.
James Lancaster
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : jordane (labonairs).
date d'inscription : 26/07/2018
messages : 1020
avatar © : matthew daddario, dandelion.
fairytale counterpart : prince 'charming' james of kriegspire.
activité rp : (●●●●●) 5/5 - nell, thalia, tc [elise](nola) // charmings (erathia).

MessageSujet: Re: hard liquor mixed with a bit of intellect (r/james) Lun 10 Déc - 22:39

Nell Beckwith avait un don pour le sortir de sa routine. Se lever, aller travailler, rentrer, cuisiner, dormir, des habitudes rondement menées qui avaient le mérite de lui offrir le cadre auquel il aspirait tant. Et pourtant, il avait suffi qu'il ait le malheur de décrocher son téléphone pour se retrouver plongé dans la tornade Beckwith détruisant tout sur son passage. Oh, bien sûr, il avait songé à protester, refuser pour se terrer dans le confort de son appartement, mais son dernier échange – bien, sa dernière dispute – avec Dawn lui avait mis une certaine vérité en face des yeux : James était prévisible. Ancré dans son quotidien. Peut-être un rien boring, pour quiconque aimait les surprises. Piqué dans son orgueil, et plus que pour faire plaisir à Nell, il avait cédé pour se prouver à lui-même qu'il pouvait être lui aussi imprévisible et donc, par une extension tirée par les cheveux, un peu plus fun qu'il n'en donnait l'air. Aussi s'était-il forcé à la rejoindre dans le bar dans lequel elle lui avait donné rendez-vous, conscient qu'une fois lâché hors de son habitat traditionnel, il finirait même par y trouver un certain plaisir. Et en effet, quelques verres plus tard, et après un échange quelque peu alcoolisé avec la sudaméricaine, il appréciait sans peine la douce euphorie de l'ivresse menaçant de le saisir. Il n'était pas encore mort soûl – même dans la débauche, James restait un modèle d'élégance masculine – mais il n'aurait sans doute pas fallu plus de deux ou trois tequila supplémentaires pour lui faire voir son monde en double. Il songea alors que la perspective de voir Nell en double n'était sans doute pas la pire du monde (et ce type de réflexion, très improbable venant de lui, en disait long sur son état) mais ne put se résoudre à la partager avec la personne en question, en dépit de ses tentatives pour lui arracher la raison de son fou rire. Nell finit par le tirer à sa suite hors du bar pour accomplir une mission. « Are we now ? I have a feeling I'm not going to like it... » Mais elle ne prit naturellement pas la peine, ni de répondre, ni d'infirmer ce qui n'était qu'un constat, puisqu'il n'avait aucune intention de l'en dissuader. Le peu de temps passé à fréquenter Nell avait suffi à comprendre qu'elle était le genre à n'écouter que ses lubies du moment, qu'elles fussent bonnes ou – le plus souvent – mauvaises. Qu'importe. Ce soir, James était un homme nouveau, un homme fun, un homme imprévisible, aussi la suivit-il de bonne grâce sans chercher à protester. Après un bref détour par chez elle (l'espace d'une seconde, il avait senti monter en lui l'angoisse de devoir gentiment décliner toute tentative d'approche physique), ils prirent finalement une direction inconnue, de toute évidence pas assez rapidement aux yeux de Nell. Elle l'apostropha en espagnol, et s'il ne comprit pas mot à mot le contenu, il en devina assez pour comprendre le sens général. « I know mañana ! It means... what does it mean ? Ha, yes, tomorrow ! I'm coming, I'm coming. » Maugréant dans sa barbe, il pressa finalement le pas pour arriver à sa hauteur, juste à temps pour la voir tirer deux bombes de peinture. « Look, I'm not good at tagging, I'm a goody-two-shoes, remember ? » Il eut un rire sarcastique. Mais Nell ne lui laissa pas le temps de poursuivre et s'empressa de taguer... une voiture. Il pencha la tête de côté, persuadé que cela l'aidera à faire une connexion pour le moins hasardeuse. « What on earth are you... Oh for gods sake Nell, tell me it's not what I think it is... » Mais évidemment, c'était exactement ce qu'il pensait : la voiture de son ex. Il ne put s'empêcher de rire en imaginant précisément ce qu'elle suggérait, la voiture de Liam. Oh, naturellement ce n'était pas l'envie qui lui manquait, mais même ivre, il possédait encore assez de bon sens pour ne pas se lancer dans une vengeance puérile. Pas comme une certaine brune à côté de lui. « You're gonna get us jailed, you know that right? » Mais au point où ils en étaient, il pouvait bien se lâcher un peu. Il prit l'autre bombe de peinture (la bleue) et se lança dans un dessin particulièrement douteux, aussi bien en terme de qualité graphique qu'en terme de contenu. Il baissa son aérosol et tourna la tête fièrement vers son partner in crime de la soirée. « I just draw a penis. I think. And that's funny because he's a dick. Get it ? Penis? Dick ? » Et James devait bien le concéder : il s'amusait bien plus qu'il ne l'avait espéré.
Revenir en haut Aller en bas
[gets horny in spanish]
Nell Beckwith
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : hey jude (judith).
date d'inscription : 25/11/2018
messages : 257
avatar © : blanca suárez, delreys, tumblr, pinterest.
fairytale counterpart : aphrodite, the goddess of love and lust (in exile).
activité rp : (●●●●) 6/4 - james, isiah, becks, caden (gaston, x).

MessageSujet: Re: hard liquor mixed with a bit of intellect (r/james) Sam 12 Jan - 5:18

Elle n'était pas plus certaine que son acolyte d'un soir, en fait, elle était presque convaincue que non, il n'aimerait peut-être pas leur prochaine mission - quand même bien il s'agissait de la manière la plus salvatrice d'évacuer toute sa frustration. Parce que lorsque l'ont parlait de Caden, Nell n'avait plus aucune logique. Elle balançait logique et contrôle par la fenêtre sans même regarder derrière elle. Il ne s'agissait pas d'un trait très intéressant ni même un mérite qu'elle devait exposer à tous et chacun, par contre la jeune femme appréciait ce côté de sa personnalité - en temps normal. Un peu moins, maintenant qu'un point final avait été mis à cette histoire, qui ne semblait - malgré tout cela - encore lui bouffer la moitié de son énergie. Enivrée et franchement puérile, Nell étudiait avec intensité toutes les réactions de James, se demandant s'il allait vraiment la suivre jusqu'au bout. Elle se permet de rouler un peu des yeux lorsque le jeune homme se mit à traduire ses derniers mots. Oh, elle serait pas contre lui montrer quelques leçons d'espagnol, après tout elle était très douée avec sa langue. Ses pupilles glissaient sur son ami, il lui ferait presque oublier ses idées vengeresses et tout ce qui allait avec. Il l'apaisait comme peu savaient le faire. Comme Caden savait le faire avant de prendre la fuite. « Ten points for Hufflepuff, now hurry ! » Elle le félicite d'avoir fait des progrès dans la langue latine, tout en poursuivant son chemin. Si sa mère la voyait, Nell aurait le droit au pire des sermons, sur son mode de vie, sur les fréquentations qu'elle avait pu avoir par le passé. Voir qu'elle n'arrivait simplement pas à passer à autre chose fendrait le coeur d'Eliott, mais tout ça, elle se garde bien de leur mentionner. Elle est forte Nell, elle a pas besoin de sa famille pour recoller les morceaux qui ne semblent plus s’emboîter. La jeune mexicaine sursaute presque, lorsqu'il comprend ce que c'est et que oui, il a bel et bien raison. Un sourire somewhat machiavélique règne sur son facial et « If I tell you it's not it, would you do it for me anyway ? » James est là, il lui change les idées, tout est plus léger avec lui. C'est plus facile de se concentrer sur ses problèmes, sur lui et Dawn, sur sa nouvelle mission - qu'il ne connait pas encore - de lui trouver la femme de sa vie. Cupidon sur deux pattes, Nell n'était ma foi, que trop généreuse de sa personne. Concentrée par l'aérosol qu'elle projette un peu partout sur la vieille caisse de Caden, il la tire une nouvelle fois de sa rêverie, pour qu'un sourire à semi rêveur quitte ses lèvres, alors qu'un long regard se pose sur son ami. « It would be a nice look on you, the convicted one, I mean. Kidding !! Kinda, well no. I'll make it up to you. » Elle se sent un brin coupable de l'encourager à enfreindre la loi ainsi, mais dès que James se met à la tâche, tout ses doutes s'évaporent. Parce qu'il a cet air sur le visage. Elle prend le temps de bien l'observer et s'il avait, depuis les dernières semaines, ces traces de tristesse au fond de ses prunelles, il semblait avoir complètement oublié ses emmerdes. Elle aimerait bien oublier, parfois. Et lorsqu'elle y arrive, elle se sent coupable - toute logique exclue. She was a bleeding heart, son plus grand fléau. Nell trottine proche du brun pour admirer son chef d'oeuvre et si la réplique semble accurate - et qu'elle meurt d'envie de faire une blague sur le fait qu'il aurait dû le faire beaucoup plus petit, s'il voulait représenter la réalité, elle choisi la seconde porte. « You should've drawn a dildo, he's not real enough to be a dick. » Parfois, elle se demande si elle l'a pas rêvé, son mariage. Si les hauts et les bas n'avaient été que le fruit de son imagination, comme la fin cinglante qui - si elle l'a vu venir - elle ne l'avait pas voulu. Ça brûlait de l'intérieur et Nell ferme les yeux quelques instants, jouant nerveusement avec son aérosol. Sa respiration qui était devenue un brin saccadée s'était de nouveau calmée, désormais incertaine à comprendre si ça avait été la meilleure idée, après tout. « But it's a good one. » Elle donne une tape amicale dans le dos de James, comme pour l'encourager à explorer ses talents artistiques. Elle continue à étendre la peinture un peu partout sur la voiture et ce n'est que lorsqu'elle prit un peu de recul pour admirer le tableau qu'un bruit de voiture passante se fit entendre par les deux criminels d'un soir. Si aucun plan anticipé par Nell n'incluait son petit cul parfait assis à l'arrière d'une voiture de patrouille, la brune prit la main de James avant de le tirer vers la maison la plus proche, le plaquant contre le mur, leurs corps à proximité et à l'abris - elle le croit - de tout regard indiscret. Good, whoever it was, ils ne s'étaient pas faits choper.
Revenir en haut Aller en bas
charming suits you.
James Lancaster
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : jordane (labonairs).
date d'inscription : 26/07/2018
messages : 1020
avatar © : matthew daddario, dandelion.
fairytale counterpart : prince 'charming' james of kriegspire.
activité rp : (●●●●●) 5/5 - nell, thalia, tc [elise](nola) // charmings (erathia).

MessageSujet: Re: hard liquor mixed with a bit of intellect (r/james) Mar 22 Jan - 16:08

« Hey, not all of us were taught another language from birth » tenta-t-il bravement de se justifier. Lui ne parlait que l'anglais, et en dépit d'un réel désir de s'ouvrir à d'autres cultures, d'autres pays, d'autres langages, il devait se contenter de sa langue maternelle sans espoir de voir la situation s'améliorer. Au moins était-il capable de trouver un sens à mañana, une petite victoire pour lui. Le visage de Nell s'était paré d'un machiavélisme dont il la pensait incapable. Non pas qu'il lui aurait donné le bon dieu sans confession, mais sa mine ne lui disait rien qui vaille et ses soupçons trouvèrent rapidement leur réponse – et de quelle réponse s'agissait-il ! James ne pouvait s'empêcher de rire face à l'immaturité de la proposition, quand bien même les liqueurs avalées quelques minutes plus tôt lui offraient un doux sentiment d'euphorie et l'envie de l'accompagner dans ce que sober James n'aurait jamais envisagé de faire. Sober James ne déviait jamais de la voie toute tracée pour lui, ne faisait jamais d'erreurs, ne se rabaissait pas à dessiner sur les voitures d'ex, encore moins celle d'une amie dont l'histoire ne l'affectait finalement que peu – pas assez pour se lancer dans une telle pratique. Mais fort heureusement, drunk James se découvrait une certaine capacité à lâcher prise et à suivre Nell Beckwith dans sa folie alcoolisée. « Do I have a choice ? » demanda-t-il, le sérieux de ses traits contrebalancé par l'espièglerie de sa voix. La connaissant, probablement pas. Et à dire vrai, c'était probablement mieux comme cela. Il la suivit donc dans sa bêtise, du regard d'abord, pleinement concentré sur l'oeuvre d'art qu'elle était en train de réaliser, puis activement en dessinant à son tour. La subtilité n'était pas son fort, encore moins après quelques verres de trop, aussi se contenta-t-il de dessiner un pénis avant d'expliquer en détails le pourquoi du comment à Nell – une action vraisemblablement inutile compte tenu de l'explicité du motif... James se sentait étrangement satisfait, comme seul frôler l'illégalité pouvait apporter (du moins se l'imaginait-il) et il se recula pour admirer son œuvre. « Well, I would disagree with that. If he hurt you, he's real enough » répondit-il, son esprit plus clair qu'il ne l'avait été ces dernières minutes. Immanquablement, ses pensées se concentrèrent sur Dawn. Sur Liam. Sur deux relations brisées pour un coup rapide, ou peut-être plusieurs. Ca ne voulait rien dire, avait-elle tenté d'expliquer. Mais cela n'avait pas la moindre importance. Ou bien si, c'était peut-être pire : gâcher des années de vie ensemble pour quelque chose sans signification était pire que d'être simplement tombée amoureuse d'un autre. Dans un cas comme dans l'autre, son ressenti à lui était bien assez – bien trop – réel. Nell le tira de ses pensées et il oublia en l'espace d'une seconde ses humeurs noires. « Thank you, I thought so too. » Et c'était tellement hors de son personnage qu'il y avait de quoi s'amuser à lâcher prise. Ils continuèrent pendant quelques minutes, bien que James passât plus de temps à l'observer faire qu'à participer activement, mais il lui fallut un moment pour comprendre ce qu'il se passait lorsqu'elle le prit par la main pour l'attirer jusque contre le mur d'une maison. Il finit par comprendre en entendant le moteur d'une voiture avancer à leur hauteur, puis les dépasser. « Phew, glad we did not get caught » fit-il, tout occupé à surveiller du regard la voiture, qui aurait pu être absolument innocente... ou bien leur valoir au moins une nuit en cellule. Sûr que certaines personnes trouveraient sans doute beaucoup à redire de ce comportement, à commencer par Dawn. Il ne réalisa qu'au bout de quelques très longues secondes que son souffle se mêlait à celui de Nell, que son corps se collait au sien au point de pouvoir jurer avoir senti son cœur à elle battre contre sa poitrine. La réalisation le figea et il hésita à le mentionner à Nell ou simplement à se décaler. Il opta finalement pour un entredeux sans doute bien plus gênant que l'une ou l'autre option. « You are standing very, very close to me right now. » Dans la bouche de n'importe qui d'autre, cela aurait pu ressembler à une tentative de flirt, une tentative d'amorcer un rapprochement que leur situation physique pouvait justifier. Dans sa bouche à lui, ça sonnait comme un profond malaise, une incapacité à savoir quoi faire de lui et même une très légère panique dans sa voix. James n'était ni habitué, ni désireux de s'habituer, à la proximité physique d'une personne dont il n'était pas proche de cette façon. Même avant Dawn, il y avait toujours eu chez lui quelque chose de très distant, de très galant avec les femmes qui l'obligeait à rester sur la réserve et ne pas envahir leur espace personnel, qu'il soit physique ou émotionnel. « So, what's next ? Tagging cars was fun, but we might want to do something less... slightly illegal ? » suggéra-t-il. Courageux, mais pas téméraire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: hard liquor mixed with a bit of intellect (r/james)

Revenir en haut Aller en bas

hard liquor mixed with a bit of intellect (r/james)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 22/06 OUTPOST OPEN MIXED FORMAT (standard/Modern Masters draft) - 11h00
» James Suckling quitte le Wine Spectator
» Pauvre James Suckling ;)
» EQUIPES CHAMPENOISES
» Bordeaux 2010 - Guide d'achat en primeur de James Suckling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tales down the river :: crescent grove and new orleans :: kavanagh st.-