Partagez|

a man with outward courage dares to die • (viviane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Le corps s'en va, le cœur séjourne
Hunter Knight
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : juice, clara
date d'inscription : 16/12/2018
messages : 201
avatar © : ben cumberbatch
fairytale counterpart : lancelot
activité rp : 5/5 (closed) viviane - guenièvre - belle - evey - art

MessageSujet: a man with outward courage dares to die • (viviane) Sam 29 Déc - 21:56

- A man with outward courage dares to die; a man with inner courage dares to live -
" lao tzu "
featuring viviane


Banni. Lancelot avait été banni du duché de Kriegspire par son souverain Sir Arthur Pendragon. Telle avait été la sentence prononcée par l'intéressé, après la découverte de la liaison entre sa femme Guenièvre et son bras-droit, ami de toujours, le fidèle Lancelot. Ami, amant, seigneur. Le célèbre chevalier de la Table de Ronde avait tout perdu. Ses titres, sa famille, ses compagnons. La découverte de l'adultère avait fait imploser la cour de Camaaloth, plongeant naturellement Arthur dans une rage profonde, de laquelle résultat la réclusion de Guenièvre et le bannissement de Lancelot. Ce dernier était parti sans se battre, ni même se défendre. Le paria savait qu'aucun de ses mots n'auraient pu trouver grâce aux yeux de son ami. Aucune raison, même celle du cœur, n'aurait pu l'excuser auprès d'Arthur. Il avait fauté, il avait été démasqué. Pour cette trahison ultime, celle d'avoir convoité la femme de son souverain, le chevalier avait été condamné au bannissement éternel. Une punition clémente de la part d'Arthur qui, en mari bafoué et souverain trompé, aurait pu le faire exécuter.

La mort. Celle-ci semblait bien plus douce comme punition. A force que les jours passaient, Lancelot sombrait de plus en plus dans la tristesse et le désespoir. L'errance le rendait fou, mais peut-être était-ce le but après tout. Arthur l'avait banni pour que le chevalier se retrouve seul, face à lui-même. Face à ses fautes. Face à ses erreurs. La solitude était la pire des compagnes pour un homme ayant vécu entouré d'amour et d'êtres à chérir. Ici, dans les bois, Lancelot avait l'éternité pour repenser aux bonheurs passés, aux joies que lui avait apporté la vie et auxquelles il ne goûterait plus jamais. Car plus jamais il ne serait un chevalier. Plus jamais il n'aurait les faveurs de la Reine. Plus jamais il ne reverrait son fils. Lancelot ne le verrait jamais grandir. Par sa faute, William allait grandir sans amour auprès d'une mère déshonorée et d'un beau-père colérique, qui lui ferait payer le prix d'un adultère dont il n'était que le fruit innocent.

Il sombra. Doucement, Lancelot se laissa submerger par les eaux calmes du lac de Murmurwoods. Dissimulé par l'obscurité de la nuit, le corps las du chevalier déchu s'enfonça petit à petit dans la vase, comme une épave aspirée par l'océan. Bientôt, les résidus d'écume laissés sur ses joues creuses se mêlèrent aux flots du lac trouble. Sous l'eau, il pouvait presque oublier son chagrin. Le froid lui saisit les membres. Les bruits dans sa tête se turent. Mais le visage de Guenièvre resta gravé au revers de ses paupières closes. Quoiqu'il fasse, son image le hanterait à tout jamais. Celle de la seule femme qu'il ait jamais aimé. De la seule femme...qu'il n'aurait jamais dû aimer. Le cœur percé de douleur, Lancelot ouvrit la bouche pour laisser s'échapper les précieuses bulles d'air enfermées dans ses poumons. Celles-ci remontèrent à la surface pour mourir, à l'instar de leur propriétaire, qui ne respirait déjà plus.

Revenir en haut Aller en bas
bitch with power and money
Fiona Rosenbach
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : emy.
date d'inscription : 28/12/2018
messages : 115
avatar © : jenna coleman, foolish blondie, alittlebitofrain, siren charms.
fairytale counterpart : viviane, la dame du lac.

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Dim 30 Déc - 13:35

Comme toujours, Viviane errait autour du lac, quasiment devenu le sien... Une demeure éternelle, dont elle a bien du mal à s'éloigner. Que ce soit le fruit d'un enchantement, ou tout simplement la crainte de l'extérieur de la forêt, il y a définitivement quelque chose qui la retient ici. Peu de gens peuvent se targuer de l'avoir déjà vue, la dame du lac comme on l'appelle aujourd'hui. Mais quand c'est le cas, elle fait des miracles qu'on ne réserve, en général, qu'à Dieu lui-même. C'est comme si elle était sur Terre pour ne faire que le bien, contrairement à Morgane que l'on vient voir pour les plus terribles sortilèges. Viviane, c'est celle qui sauve les grands blessés, qui va à la rescousse de ceux qui sont sur le point de passer de l'autre côté. Au fond d'elle, elle sait qu'elle n'est pas comme les autres... Elle se doute qu'elle a eu une vie avant, sans vraiment savoir quel mal la ronge aujourd'hui. Y a cette plaie béante dans son cœur, que seuls ses miracles apaisent. Occupée à cueillir des plantes à quelques pas du lac, elle entend finalement quelqu'un qui plonge dans le lac. Elle laisse tout tel quel sur place, se précipitant pour porter secours à cette personne. Les eaux du lac sont froides, pour le commun des mortels. Viviane, elle, n'en ressent même plus la température. Elle se jette à son tour dans le lac, et remarque bien vite un corps masculin. Il ne respire plus, le temps presse. Elle l'aide alors à remonter à la surface, puis le tire jusque sur la rive. Il est bien plus grand et costaud qu'elle, heureusement alors que l'eau allège le poids des corps. Elle jette un œil à son torse qui ne se soulève plus, appuie avec ce qu'il faut de force sur les points stratégiques afin d'expulser l'eau de ses poumons. Elle fait ce qu'il faut, Viviane, garde son sang-froid afin de secourir cet homme. Dans le même temps, elle essaye de le maintenir au chaud, autant que possible, le couvrant d'une peau de bête. Et elle se pose des questions, sur ce qui l'a poussé à vouloir mettre fin à ses jours. Il a le visage de quelqu'un de solide, pourtant. Il a dû être poussé à bout, elle ne voit rien d'autre. Ça lui fait toujours de la peine, d'imaginer quelqu'un mal en point. Il n'a sûrement plus personne sur qui compter, pour avoir laissé le désespoir prendre le dessus. Elle fait le nécessaire jusqu'à temps qu'il respire à nouveau, use de la magie pour l'emmener dans un meilleur abri, une sorte de chaumière abandonnée non loin de là. Elle veille alors sur lui, attendant qu'il se réveille, tout en concoctant un remède pour lui donner des forces. De temps en temps, elle lui jette un œil pour voir si sa situation évolue.
Revenir en haut Aller en bas
Le corps s'en va, le cœur séjourne
Hunter Knight
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : juice, clara
date d'inscription : 16/12/2018
messages : 201
avatar © : ben cumberbatch
fairytale counterpart : lancelot
activité rp : 5/5 (closed) viviane - guenièvre - belle - evey - art

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Jeu 3 Jan - 15:47

La souffrance s’était tue. Les plaies béantes creusées à l’intérieure de sa poitrine. Le poids lourd de la culpabilité logé au fond de sa gorge. Les sillons d’écumes tracés sur sa peau asséchée. Les paroles violentes gravées à jamais dans sa mémoire. Toute cette douleur insoutenable avait disparu sous l’eau, alors même que la dernière bulle d’air quittait les poumons de Lancelot. Pendant quelques minutes, le chevalier s’en alla frôler l’au-delà. Quittant doucement le royaume des vivants pour rejoindre Myst, le domaine des dieux. Une ascension que vînt interrompre la bienveillante Viviane, fée du lac et protectrice des innocents. Celle-ci le tira hors des flots jusqu’à la rive, pour le porter rapidement assistance. Aidée d’un peu de magie et du précieux savoir-faire de la fée, le cœur du chevalier se remis miraculeusement à battre. Lancelot vida violemment le contenu de ses poumons sur l’herbe fraîche, ressentant la présence de Viviane à ses côtés, mais incapable de la distinguer correctement. Trop affaibli par le manque d’oxygène, il sombra à nouveau dans l’inconscience, sans avoir pu prononcer le moindre mot. Ses paupières se rouvrirent quelques heures plus tard seulement. Sa poitrine douloureuse s’affaissait et se levait avec difficulté, tandis qu’il retrouvait petit à petit les sens. Sa vue revînt en premier, puis son ouïe. Il distingua alors les poutres brutes d’une vieille chaumière. Son regard balaya le plafond difforme de l’habitat, avant de descendre le long des murs. Il reconnut une cheminée. Le crépitement des flammes brûlant dans l’âtre l’hypnotisa. Mais soudain, un courant d’air vînt lui caresser la nuque et il frissonna. Cette sensation le fit trembler de tout ses membres. Lancelot prit alors conscience de tout son corps et de l’environnement qui l’entourait. La chaumière. Le lit dans lequel, il se trouvait allongé. L’air froid glaçant sa peau encore humide. La brûlure irritant sa trachée. Il n’était pas au royaume de Myst. Il était vivant. « Non... » s’étrangla-t-il, saisi d’effroi. Quelqu’un l’avait sauvé. Comment cela était-il possible ? Il aurait dû mourir dans ce lac. Telle aurait dû être sa destinée, puisque de toute manière, sa vie n’avait plus de sens. Il n’avait plus aucun avenir en ce royaume. Animé par la panique, Lancelot tenta de se lever, mais à peine eut-il posé une jambe sur le sol, que celui-ci s'écroula à genoux. La silhouette d’une dame aux cheveux bruns apparût bientôt devant lui. Elle paraissait bien jeune et bien sage à la fois. « Qui êtes-vous ? » demanda-t-il, le corps encore chancelant. De même qu'il n'aurait jamais dû être trouvé par des soldats lorsqu'il était enfant, Lancelot n'aurait jamais dû être sauvé cette nuit-ci. Le pauvre chevalier en était persuadé, mais la forêt ne semblait pas vouloir le laisser mourir. « Pourquoi m'avez-vous sauvé ? » souffla-t-il avec lassitude.  
Revenir en haut Aller en bas
bitch with power and money
Fiona Rosenbach
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : emy.
date d'inscription : 28/12/2018
messages : 115
avatar © : jenna coleman, foolish blondie, alittlebitofrain, siren charms.
fairytale counterpart : viviane, la dame du lac.

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Dim 6 Jan - 22:31

Il avait suffi d'un bruit dans le lac, pour que Viviane sache qu'elle devait y retourner. Elle devait absolument porter secours à cet homme, qui avait probablement atteint un désespoir si profond qu'il avait souhaité commettre ce geste. Pour la jeune femme, cette idée était tout bonnement insupportable. Alors, elle a fait tout ce qui fallait pour le ramener à la vie. Quelques secondes de plus, et elle n'aurait sûrement rien pu faire. Comme toujours, la magie blanche fait ses preuves. Quand elle voit de nouveau sa cage thoracique de soulever, bien que ce soit lentement, elle est soulagée. Elle veille sur lui, tout en préparant des remèdes en tous genres pour qu'il se remette sur pieds. Elle se doute qu'il ne s'agit pas seulement de porter secours à son corps, mais aussi à son esprit. Tous deux abrités dans une chaumière abandonnée, il revient enfin à lui. Pendant ce temps, Viviane avait allumé un feu, afin de réchauffer la pièce trop humide pour l'état de son protégé. Elle fait attention aux moindres détails, et d'autant plus dans son cas. Finalement, elle entend un bruit, presque étouffé, et se lève aussitôt. Le soulagement est alors un peu plus grand. Cela dit, lui n'est pas ravi de revenir vraiment dans le monde des vivants. « Ne bougez pas, vous devez encore reprendre des forces. » lui dit-elle doucement. Elle ne va pas la brusquer, loin de là. Elle l'aide à retrouver le matelas, passant son bras sous les siens pour le redresser un peu. Elle ne le quitte pas du regard, s'assure qu'il reprenne un peu ses esprits même si ça prendra probablement un peu plus de temps que cela. Il lui demande qui elle est. Il est un peu comme tout le monde, comme ceux qui n'ont fait qu'entendre parler d'elle mais ne l'ont jamais vue. « Vous avez dû entendre parler de moi... Peut-être. La Dame du Lac, ça vous dit quelque chose ? » demande-t-elle. Il y en a sûrement qui ne croient pas en son existence d'ailleurs, faute de preuves de sa présence. Ça lui importe peu, en vérité. Ceux qui se trouvent être dans le plus grand désespoir, parviennent toujours à elle d'une manière ou d'une autre. Lui ne le voulait pas, à l'évidence. Il lui demande cette fois pourquoi elle l'a sauvé. « C'est mon devoir. » répond-elle simplement. Devoir ou destin, peut-être les deux. En tout cas, elle fait ce qu'elle imagine être sa mission. Faire le bien, aider les âmes en peine. Ça lui convient d'être cette ombre bienveillante dont certains ont besoin. « Personne ne devrait mourir ainsi. » ajoute-t-elle. Il lui semble jeune, qui plus est. Elle ne veut pas imaginer que plus personne ne tient à lui, qu'il ne lui reste absolument plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Le corps s'en va, le cœur séjourne
Hunter Knight
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : juice, clara
date d'inscription : 16/12/2018
messages : 201
avatar © : ben cumberbatch
fairytale counterpart : lancelot
activité rp : 5/5 (closed) viviane - guenièvre - belle - evey - art

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Sam 12 Jan - 15:50

C'était le désespoir qui faisait parler Lancelot. Le chevalier n'était plus que l'ombre de lui-même. Une âme en perdition, que la bienveillante Viviane avait sauvé des eaux in extremis, avant que la mélancolie ait eu raison de lui et le fasse sombrer totalement. Son courage l'avait quitté au moment même, où il s'en était allé de Camaaloth, sans se retourner. Quant à son amour, il demeurait toujours là-bas, dans cette cité à présent interdite pour lui. Il l'avait offert à Guenièvre il y a bien longtemps de cela. Dans quelques temps, celui-ci ne serait plus qu'un souvenir comme lui, qu'elle s’efforcerait de chérir, mais qui finirait par disparaître indubitablement, sans que Lancelot ne plus le réanimer. Le temps ferait son effet sur leur histoire, le chevalier en était persuadé. Tous finiraient par l'oublier. Arthur, Guenièvre, son fils, ses frères d’armes. Possible qu'un jour, son unique amour retourne dans les bras de son mari légitime, pour lui donner un nouvel enfant et remplacer par celui-ci, la descendance de son rival. « Vous êtes...une fée ? » demanda fébrilement Lancelot en relevant les yeux vers la jeune femme. Elle n’avait pourtant rien d’extraordinaire à première vue. Pourtant, elle avait eu assez de force pour le sortir de l’eau et l’amener jusqu’ici, dans sa demeure. Comme beaucoup, il avait entendu parler d’elle comme d’une apparition mystique, une dame blanche errant autour du lac et que rares étaient les âmes ayant pu l’apercevoir. La forêt de Murmurwoods regorgeaient de tant de mystères et de créatures enchantés, qu’il était parfois difficile de savoir quelle histoire relevait de la légende ou du tangible. « Vous n'auriez pas dû » soupira-t-il en secouant la tête. Si le chevalier n’avait pas prémédité son geste, il l’avait fait en son âme et conscience. La conscience que plus personne ne voulait de lui sur cette terre. Que son rôle était terminé. Puisqu’il était voué à être oublié, pourquoi continuer à souffrir autant ? « Vous auriez dû me laisser au fond du lac » affirma Lancelot, plus déterminé que jamais. Jamais plus il ne verrait Guenièvre. Jamais plus il n’aurait la possibilité de tenir son fils dans ses bras. Quel sens avait donc son existence à présent ? Il n’était plus un chevalier. Il n’avait plus aucun but à poursuivre, ni personne à défendre. Il était voué à l’exil éternel, non pas le repos, mais à subir la souffrance de la solitude. Telle était sa punition pour avoir trahi Arthur. « Je ne méritais pas d'être sauvé » lui dit-il, sans oser la regarder. D’aucun aurait dit que la lâcheté s’était emparée du valeureux Lancelot pour lui faire proférer de telles inepties. C’était pourtant son cœur d’homme blessé qui s’exprimait. Le cœur d’un homme dépossédé, sans espoir de voir un jour le soleil se lever à nouveau sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
bitch with power and money
Fiona Rosenbach
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : emy.
date d'inscription : 28/12/2018
messages : 115
avatar © : jenna coleman, foolish blondie, alittlebitofrain, siren charms.
fairytale counterpart : viviane, la dame du lac.

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Sam 19 Jan - 15:11

Laissez un homme mourir, Viviane n'en était décidément pas capable. C'est comme si quelqu'un de puissant lui avait confié la mission de sauver les âmes en peine de ce monde. Depuis, il était bien entendu hors de question qu'elle manque à sa tâche. Cet homme, elle ne le connaît pas. Il faut dire qu'elle connaît rarement ceux à qui elle vient en aide... Mais lui, elle sent qu'il a besoin d'une main tendue, que sa vie ne doit pas s'arrêter là, dans le fond du lac. Son lac, puisque c'est de là qu'elle vient son nom. Elle le lui explique un peu, se disant en même temps qu'il ne la croira pas forcément. Tout le monde ne croit pas aux légendes. Quand il lui demande si elle est une fée, elle se contente de lui sourire. Qu'il la définisse comme il le souhaite, mais c'est sûrement ce qui s'en rapproche le plus. « Vous pouvez m'appeler Viviane. Et vous, comment vous appelez-vous ? » demande-t-elle. Peut-être qu'elle a eu vent de son nom, c'est parfois le cas. Même si elle ne connaît généralement pas les gens de visage, certains noms reviennent souvent, que ce soit ceux de certains seigneurs, ou bien d'autres personnes à leur service, qui ont par exemple, une carrière exemplaire. Il reprend, disant qu'elle n'aurait pas dû le sauver, qu'elle aurait dû le laisser au fond du lac. Elle n'aurait pas pu le faire... Elle est bien incapable de laisser quelqu'un se faire emporter par la mort quand elle peut encore agir. La brune est ici pour faire le bien, et elle le fera toujours, pendant autant de temps qu'on le lui permettra. « Ne dites pas cela. » lui dit-elle, posant sa main sur son bras comme pour lui apporter un peu de réconfort. Il ne doit plus rien avoir, cet homme, pour avoir voulu commettre ce geste. Elle ne comprend pas, Viviane, parce qu'il a ce quelque chose de bienveillant en lui qu'elle peut ressentir, sans savoir l'expliquer. Elle ne voit pas ce qu'il aurait pu faire de mal. Elle a beau être dotée de certaines capacités, qu'elle ne lit certainement pas dans les pensées. Dans le fond, elle n'aimerait pas vraiment. Tout le monde a des secrets, des pensées intimes qui ne doivent pas être révélées à autrui. Elle est respectueuse de ces choses-là. Elle ne compte pas le brusquer, pour connaître son histoire. Il lui dira ce qu'il désire, et elle se montrera à l'écoute peu importe ce qui pèse sur son cœur. « Qu'auriez-vous fait pour métier une telle fin alors ? » demande-t-elle. Elle veut le comprendre, puis trouver les bons mots pour apaiser son cœur malmené, lui apporter au moins un peu de paix. Alors, elle s'assied à côté de lui, lui donnant également un breuvage chaud contenant bien des vertus. Il en a sûrement besoin pour reprendre des forces.
Revenir en haut Aller en bas
Le corps s'en va, le cœur séjourne
Hunter Knight
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : juice, clara
date d'inscription : 16/12/2018
messages : 201
avatar © : ben cumberbatch
fairytale counterpart : lancelot
activité rp : 5/5 (closed) viviane - guenièvre - belle - evey - art

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Lun 28 Jan - 19:38

La forêt de Murmurwoods était connue pour être remplie de créatures fantastiques et autres esprits dotés de pouvoirs magiques. Il semblait à Lancelot que depuis sa naissance, ceux-ci avaient veillé sur lui, du jour où il avait été abandonné enfant, jusqu’à aujourd'hui. Celle qui se prénommait elle-même "la Dame du Lac" lui semblait en apparence si jeune et pourtant l’ancien chevalier ne lisait que sagesse et compassion dans ses yeux. Peut-être était-elle simplement une âme solitaire ayant décidé de vivre à l’écart des hommes pour étudier elle-même les êtres peuplant la forêt, comme Guenièvre autrefois. Cette pensée lui tira un pincement au cœur. Plus jamais il ne reverrait le visage de sa majesté. « Lancelot » fit-il par répondre, les yeux baissés. Juste Lancelot. Il avait été déchu de son rang de chevalier de la table ronde, expulsé de la cité de Camaaloth. Il était redevenu fils de rien. Pour le moment, les pensées de Lancelot étaient teintées de noirceur, aussi troubles que les eaux du lac. Dans d’autres circonstances, il aurait déjà baiser les mains de sa sauveuse, pour l’avoir secouru d’une terrible fin, mais le chagrin lui faisait oublier la bienséance. « J’ai trahi mon souverain » avoua-t-il finalement, le regard perdu dans le vide. Il y avait tellement plus derrière ces quelques mots. Il n’avait pas fait que trahir Arthur, il avait aussi trahi la confiance de ses frères d’armes, dupé la cour de Camaaloth et entretenu une liaison avec la reine, de laquelle était né un fils illégitime. A quel moment au juste Lancelot avait-il perdu le contrôle de la situation ? Certainement le jour où Guenièvre avait posé pour la première fois les yeux sur lui. Le jour où il avait perdu toute raison, pour ne plus qu’être consumé par un amour interdit. Pourquoi avait-il fallu que tout ceci finisse ainsi ? Pourquoi avait-il fallu que son cœur batte pour la seule femme qu’il n’aurait jamais dû désirer ? L’on dit que l’amour peut faire roi l’esclave et peut damner les saints. Pour Guenièvre, Lancelot avait renié son serment fait à Arthur, lorsque celui-ci l’avait adoubé et fait de lui un des chevaliers de la table ronde. Il avait commis l’un des pires crimes possibles aux yeux de son souverain, celui d’avoir convoité sa femme. Aujourd’hui, Lancelot n’était plus rien. Banni, répudié, humilié. Tant de raisons pour lesquelles sa vie aurait prendre fin au fond de ce lac. La fée n’avait pas sauvé un innocent, il était plus coupable que tous les criminels du royaume réunis. « J’ai trompé mes compagnons et abusé de ma position pour conquérir le cœur de la reine » reprit-il avec difficulté. Ces mots n’étaient pas les siens, c’était ceux d’Arthur. C’était les charges dont il l’avait accusé avant de prononcer son bannissement devant la cour.
Revenir en haut Aller en bas
bitch with power and money
Fiona Rosenbach
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : emy.
date d'inscription : 28/12/2018
messages : 115
avatar © : jenna coleman, foolish blondie, alittlebitofrain, siren charms.
fairytale counterpart : viviane, la dame du lac.

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Mar 29 Jan - 16:13

Connue comme étant la dame du lac dans les environs, Viviane se présentait souvent ainsi, comme si c'était plus simple pour les autres de voir qui elle est. Elle n'a pas la prétention d'être connue dans tout Kriegspire non plus, ne sait pas si elle l'est. En tout cas, on vient assez souvent à elle, à sa magie blanche, pour venir en aide à ceux qui en ont besoin. Lui, il ne semblait pas vouloir de son aide, mais elle voit qu'il est désespéré, pour avoir cédé à d'aussi mauvaises pensées. « D'accord, Lancelot. » dit-elle simplement, prenant mentalement note de son prénom. Elle l'a déjà entendu, pourtant. Il était devenu quelqu'un... Aujourd'hui, il doit avoir perdu tout ce qui comptait pour lui, pour avoir sombré ainsi. Son rang, des personnes qui comptaient pour lui, peut-être autre chose. C'est ce qu'elle imagine en tout cas. Quoi qu'il ait fait, elle est persuadée qu'il ne mérite pas un tel sort. Finalement, il avoue avoir trahi son souverain. Elle en attend davantage, sans pour autant le juger. Elle cherche seulement à comprendre ce qui a pu le pousser à avoir voulu mettre fin à ses jours. Il reprend, explicitant ce qu'il a fait en se montrant étrangement sévère envers lui-même. Elle le regarde, hoche une fois la tête. « Vous l'aimiez ? Vous l'aimez toujours ? » demande-t-elle. Car s'il a réussi à conquérir le cœur de la reine, peut-être qu'elle se trouvait en position de faiblesse, ou que son époux la délaissait. Viviane a beau vivre en plein cœur de la forêt, elle n'est pas sans savoir que ces choses-là arrivent. Les hommes s'en vont souvent au combat – d'ailleurs, des soldats viennent fréquemment panser leurs blessures ici – et les femmes restent dans les villages. Bien sûr, il y a les guerrières de Patriona qui font exception, mais la reine ne part sûrement pas au combat. Viviane n'aurait sûrement pas aimé être enfermée dans un village. Elle est bien mieux ici, au grand air, parmi arbres, créatures, et plantes magiques. C'est son univers, et elle se sent toujours assez mal quand elle le quitte à quelques rares moments. Elle est ici, à sa place, et n'en a jamais douté. Elle est bien seule, loin de l'agitation du village. « Vous regrettez ? » demande-t-elle ensuite. Regrette-t-il seulement les moments passés avec elle ? Viviane ne pense pas connaître grand chose à l'amour, mais si c'est cela... C'est qu'il n'était pas réellement prêt à tout pour cette femme-là, que leur relation était davantage fondée sur des pêchés que sur un amour sincère. Bien sûr, il en souffre aujourd'hui, c'est évident, mais au fond d'elle, elle sent que c'est quelqu'un de bienveillant dont les erreurs ont provoqué sa chute.
Revenir en haut Aller en bas
Le corps s'en va, le cœur séjourne
Hunter Knight
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : juice, clara
date d'inscription : 16/12/2018
messages : 201
avatar © : ben cumberbatch
fairytale counterpart : lancelot
activité rp : 5/5 (closed) viviane - guenièvre - belle - evey - art

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Jeu 31 Jan - 22:51

Le chevalier déchu refusa le breuvage que la fée lui tendit. Il ne voulait pas se réchauffer. Il ne voulait pas guérir. Il ne voulait pas reprendre des forces. Il voulait simplement se laisser dépérir. Laisser petit à petit ses forces le quitter, puisque de toute façon il n’avait plus goût à combattre. Que lui restait-il ? Quelles raisons pouvaient encore bien le pousser à rester en vie ? Il avait tous perdu. Sa bien-aimée, son fils, sa réputation, ses titres… Bientôt la nouvelle de sa trahison se propagerait à travers tout le royaume. Aux yeux de tous, il perdrait gratitude et crédibilité. Plus personne ne lui ferait confiance. On lui fermerait la porte des auberges. On le montrerait du doigt. Lui le déshonoré. Lui le pestiféré. Lui le malhonnête. « Je n’ai jamais aimé qu’elle... » répondit Lancelot dans un soupir. A l’époque, le chevalier était à peine âgé de dix-sept ans. Il était tombé sous le charme de Guenièvre dès le premier regard et depuis huit années, ses sentiments pour elle n’avaient jamais faibli. Mais qu’est-ce que cette vérité pouvait bien changer à son crime ? Arthur n’y avait vu qu’une injure. Pire, il y avait vu de machiavélisme, comme si Lancelot avait prévu depuis longtemps sa machination. Là-dessus, il avait tous faux. Il n’avait pas prévu un seul instant que Guenièvre finirait pas l’aimer à son tour. Il n’avait pas prévu de vivre cinq années d’amour caché, mais idyllique. Il n’avait pas non plus prévu de devenir père. « Non. Pas un seul instant » reprit-il, après un long silence de réflexion. Il ne regrettait rien du passé. Ce qu’il regrettait, c’était l’avenir ou plutôt l’absence de celui-ci. Qu’allait-il faire à présent ? Il n’avait plus aucun but sur cette terre. Plus de conquête à faire. Plus de proches à chérir. « Cela n’a plus d’importance à présent. Je ne la reverrai plus jamais, ni elle...ni mon fils » finit-il par avouer, avant de s’allonger et de tourner le dos à la fée. Son fils. Son cher William. La chair de sa chair. Le fruit de son amour avec Guenièvre. Il ne le verrait plus jamais. Il ne le verrait pas grandir. C’est auprès d’Arthur qu’il allait évoluer à présent et auprès de lui uniquement. D’un côté, tel était le mensonge prévu au départ. Cela ne changerait peut-être pas grand-chose pour lui. Lancelot tentait de s’en persuader intimement. Depuis qu’il était enfant, William était le quatrième fils d’Arthur, le dernier de la lignée Pendragon. Sa véritable filiation avait été dissimulé aux yeux de tous, notamment aux yeux de l’intéressé. Aux yeux de tous, William n’avait qu’un père et il s’appelait Arthur. Lancelot n’avait jamais été légitime, même s’il avait toujours veillé sur son fils dans l’ombre. Certainement qu’il ne remarquerait pas son absence.
Revenir en haut Aller en bas
bitch with power and money
Fiona Rosenbach
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : emy.
date d'inscription : 28/12/2018
messages : 115
avatar © : jenna coleman, foolish blondie, alittlebitofrain, siren charms.
fairytale counterpart : viviane, la dame du lac.

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Mer 20 Fév - 10:25

Viviane comprend aisément qu'il ne veut pas se remettre de ce qu'il a lui-même provoquer. Se donner la mort, c'est affreux... Personne ne mérite un tel sort, quand bien même il est convaincu que sa fin doit être celle-ci. Il refuse même le breuvage fumant qu'elle lui tend. Elle fera en sorte de lui faire avaler quelque chose plus tard de toute façon, elle sait se montrer convaincante, malgré son allure juvénile. Elle cherche à le comprendre, Lancelot. Il se montre probablement trop dur envers lui-même pour que les mots soient de lui. Elle lui pose des questions alors, se doutant qu'il ne s'ouvrira à elle que de cette manière. Il lui avoue toujours avoir aimé cette femme. Un homme loyal, alors. Loyal à cette femme qui n'en est pas une parmi tant d'autres. La reine. Viviane n'est pas sans savoir qu'elle a déjà épousé quelqu'un d'autre, mais elle est touchée par la force des sentiments du jeune homme à l'égard de sa reine. Elle a beau vivre à l'écart de tous, les rumeurs circulent vite. « Elle a de la chance, alors. » lui souffle-t-elle. Elle n'en sait pas beaucoup plus sur la vie sentimentale de la reine. Après tout, ces sujets-là sont privés et ne regardent qu'elle. Finalement, elle lui demande s'il regrette, et après quelques secondes de réflexion, il affirme que ce n'est pas le cas. Comment regretter les moments auprès de l'être aimé ? Viviane l'imagine difficilement, sûrement parce qu'elle voit le bien partout. Elle ne peut pas faire autrement, c'est ancré en elle. Il prétend que tout cela n'a plus d'importance, parce qu'il ne verra plus si la reine, ni son fils. Elle est surprise, Viviane, ignorait qu'ils avaient eu un enfant ensemble. Évidemment, on a dû faire croire qu'il était la descendance du souverain, pour ne pas déshonorer sa reine, ni porter atteinte à la fierté d'Arthur. Elle gardera le secret pour elle, quoi qu'il arrive. « Bien sûr que ça a de l'importance... Pensez-vous qu'elle aurait aimé vous savoir au fond du lac, Lancelot ? Je suis certaine du contraire. » Si elle l'a aimé, si elle a porté le fruit de leur amour, elle est persuadée qu'elle n'aurait pas aimé qu'il ait une fin aussi tragique que celle-ci. De ce qu'elle sait d'elle, elle semble être quelqu'un de profondément bon, généreux. Viviane a du respect, pour ceux qui règnent, quand bien même elle ne connaît pas grand chose à la politique, au pouvoir. Elle n'aspire pas à ces choses-là, qui rendent les hommes fous la plupart du temps. « Comment est-il, votre fils ? » demande-t-elle, intéressée. Elle, elle a ce sentiment qu'elle ne connaîtra jamais l'amour, pas intéressée par ces choses-là. Elle aime bien les enfants, par contre, cette innocence qu'ils partagent, tandis que les adultes peuvent être bien plus sombres.
Revenir en haut Aller en bas
Le corps s'en va, le cœur séjourne
Hunter Knight
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : juice, clara
date d'inscription : 16/12/2018
messages : 201
avatar © : ben cumberbatch
fairytale counterpart : lancelot
activité rp : 5/5 (closed) viviane - guenièvre - belle - evey - art

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane) Ven 1 Mar - 18:52

Il ne regrettait rien et c'était probablement pourquoi il souffrait autant aujourd'hui. Il avait le cœur déchiré, parce que les années passés auprès de Guenièvre et son fils avaient été d'une rare félicité. Lancelot avait connu les délices de l'amour, la joie infinie de devenir père et aujourd'hui, il avait tout perdu. La chute était rude, car son bonheur avait atteint des sommets. Il mettrait probablement des années à remonter la pente abrupte de sa déchéance. Peut-être même qu'il n'y parviendrait jamais. La douleur qu'il ressentait à l'heure actuelle lui paraissait insurmontable, inhumaine, injuste. L'espoir l'avait quitté, l'optimisme aussi. Il ne parvenait pas à percevoir la lueur pouvant le guider sur le chemin de la reconstruction et ce, même si elle se trouvait à son chevet. Les mots de la fée firent naître des larmes dans les yeux de Lancelot. Celles-ci roulèrent le long de son visage, heureusement soustrait au regard de Viviane. Avait-il réellement pensé aux conséquences de son acte ? Aux répercutions qu'aurait pu avoir son suicide, si celui-ci était parvenu jusqu'aux oreilles de la femme qu'il aimait ? De simple traître, il serait devenu un lâche aux yeux de tous. Lancelot était trop ébranlé pour figurer le manque de discernement dont il avait fait preuve. Probablement que Guenièvre se serait violentée à son tour en apprenant sa mort. D'un revers de la main, le chevalier déchu vînt essuyer l'écume encore fraîche sur ses joues. La fée faisait preuve d'une grande indulgence à son égard. Chacune de ses interrogations étaient formulées avec bienveillance. « Jeune » articula le chevalier, que la candeur de Viviane poussait à se confier. Lancelot prit soin de se retourner vers la fée avant de continuer. « Ce n'est qu'un enfant. J'aurais... » expliqua Lancelot, avant de s'arrêter brusquement. Les mots restèrent bloqués à l'intérieur de sa gorge, désarmants, étouffants, insupportables. « J'aurais aimé avoir plus de temps avec lui » avoua-t-il dans un soupir. Ces paroles déclenchèrent un flot de larmes, que le chevalier dissimula pudiquement derrière la barrière de ses mains. Ses sanglots se firent silencieux, longs. L'idée de ne plus jamais revoir son fils lui était affreuse. Guenièvre, il savait qu'elle pourrait s'en remettre, s'adapter à vivre sans lui. Elle était forte. William n'était qu'un enfant. Il ne possédait pas encore les armes, ni la connaissance des choses - ces affaires qui touchent les grandes personnes - et qui allaient bouleverser sa vie. Ce petit être fragile en devenir. Ce petit prince né sous une mauvaise étoile. Lancelot avait peur pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: a man with outward courage dares to die • (viviane)

Revenir en haut Aller en bas

a man with outward courage dares to die • (viviane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je ne me décourage pas
» [Carte] Courage Inattendu [Résolu]
» [AIDE] De la Symbolique Héraldique
» [RP] Euh Gandalf... Le Mordor c'est à droite ou à gauche ?
» [Energie/Commandement avec un seul Coreset] Eowyn-Dunhere-Théodred

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tales down the river :: erathia, engla beorhtast :: kriegspire :: murmurwoods-