Partagez|

A dream is a wish your heart makes (ella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
way down the river we go
Brody Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : velvet underground ; stéph
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 890
avatar © : noah centineo (crédit : midwinters)
fairytale counterpart : philip
activité rp : nola (thalia, maggie, tc) erathia (aurore, ella, tc)

MessageSujet: A dream is a wish your heart makes (ella) Dim 13 Jan - 20:59

« Aurore si tu n'ouvres pas cette porte, nous ne pourrons jamais discuter convenablement. » Ce fut avec un soupir de dépit que Philip frappa pour la énième fois contre la porte des appartements de sa femme.  Depuis que Anya, la belle-mère d'Aurore les avait piégé concernant le futur héritier qu'ils devaient concevoir le plus rapidement possible, les tensions ne cessaient de s'accumuler entre les époux. Comme à son habitude, Philip prônait le calme, la réflexion et la communication. Tandis qu'Aurore s'entêtait à le fuir comme la peste, à ne répondre que par monosyllabes ou partir en voyage retrouver sa meilleure amie Ariel. Tous les efforts de Philip se révélaient vains et cette situation commençaient très sérieusement à peser sur son morale. Il projetait de plus en plus de retourner quelques temps à Kriegspire, dans sa famille. Non pas que là-bas il serait enveloppé d'amour et de tendresse mais il pourrait tenter de trouver une solution à cet ultimatum lancé sans avoir sa belle-famille sur le dos. Il se préparait à quitter le couloir pour rejoindre son propre appartement quand la porte grinça, puis finit par s'ouvrit. Philip se trouva nez à nez avec la servante d'Aurore. « Ma maîtresse fait son ouvrage. Elle demande à reporter cette entrevue que vous quémandez avec tant d'ardeur. » Forcément les mots de son épouse, il reconnaissait bien là le manque de tact pour le congédier. Aurore toujours et encore dans sa couture. Sa passion ultime pour qui elle ne quittait pas son antre pendant des heures. D'un bref hochement de la tête, Philip signifia sa défaite et la domestique du château referma bien vite. Prostré, le jeune prince attendit de longues secondes. Si par un quelconque miracle des fées, elle se décidait enfin à agir en adulte au lieu de jouer à l'enfant boudeuse. Mais non. C'était trop lui demandait. Vaincu, Philip se détourna de celle à qui il était enchaîné jusqu'à sa mort pour quitter le corridor. Perdu dans ses sombres pensées, il ne prêta aucune attention à ceux qu'ils croisaient. Sans le faire exprès, il fonça dans un corps gracile. Mu par son instinct altruiste, il tendit la main pour rattraper la personne et l'attirer vers lui afin qu'elle ne tomba point. « Ella ! » Qu'il s'exclama en la reconnaissant. Sa douce et précieuse Ella. Non pas la sienne. Il ne pouvait se le permettre. A son plus grand désarroi. Ses doigts étaient enroulés autour du poignet frêle de la jolie blonde. Avec difficulté, il se résolut à lâcher prise tout en s'accordant le droit à un effleurement éphémère de la main. Puis il se recula. De deux pas. Pour ne plus avoir l'envie de la prendre dans ses bras. « Je te prie de m'excuser, j'avais l'esprit ailleurs. » dit-il en essayant d'esquisser un pauvre sourire et une légère révérence en guise de salut. L'esprit ailleurs. Ce n'était pas peu de le dire. Philip se demandait si elle avait eu vent de la requête effectuée par Anya. Si oui, qu'en pensait-elle ? Il se pouvait pas la questionner à ce sujet sous peine de recevoir une réponse qui lui rendait un peu plus malheureux encore. De plus, ce n'était pas son problème et elle avait sûrement d'autres intérêts dans sa vie que les déboires amoureux de son beau-frère. Leur conversation plus que banale aurait pu s'arrêter ici. Cependant Philip se refusait de la laisser partir. C'était ainsi à chaque fois qu'il la croisait intentionnellement ou non. Dès qu'Ella entrait dans une pièce, il était incapable de ne pas s'enquérir auprès d'elle. Il ne comptait plus les heures passées à ses côtés à bavasser. Le plus souvent, il aimait juste écouter le son de sa voix. « Samson a besoin d'exercice. Veux-tu m'accompagner pour une balade ? » A vrai dire, il fallait bien plus qu'une simple promenade pour satisfaire son plus fidèle compère à quatre pattes. Aujourd'hui Samson se passerait de galop soutenu dans les prairies alentours et se contenterait de quelque chose de plus simple. Dans l'optique où Ella acceptait sa proposition. Les prunelles remplies de douceur, Philip lui offrit son bras et attendit qu'elle l'accepte … Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
(courage kindness magic)
Thalia Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : bangtan ⋅ rita.
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 972
avatar © : tiera skovbye ⋅ benterps.
fairytale counterpart : ella ⋅ cinderella.
activité rp : brody ⋅ james ⋅ tc × robin ⋅ philip.

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Lun 21 Jan - 23:42

Installée confortablement dans sa chambre, songeant encore et toujours à ses équipées prochaines, Ella ne se doute pas un instant que sa journée est à une visite près -et pas n'importe laquelle- de prendre une tournure tout sauf agréable. Le sourire qui s'était déclaré sur ses lèvres se fait la malle dès lors que sa belle-mère fait irruption dans la pièce. Les bonnes manières avant le reste. Un sourire plus hypocrite qui se manifeste en échange pour accueillir celle qui fait de ses journées un véritable et constant cauchemar éveillé. Pas un mot ou un geste à son encontre alors que le petit personnel d'Anya investit son espace vital et se saisit promptement de la broche de sa mère tandis qu'Ella se précipite pour lui bloquer l'accès au corridor. « Non, elle appartenait à ma mère. Vous ne pouvez pas faire ça. » Dans le regard de son bourreau ne sont discernables ni pitié ni compassion. Un acte qu'Anya n'oserait jamais commettre en présence de Peter. Ses qualités despotiques, elles ne les expose qu'en conciliabule là où elle est sûre qu'aucun témoin ne viendrait à contrecarrer ses projets ou mettre un frein à ses ambitions peu honorables. Anya lui conseille de s'écarter afin d'éviter toute répercussion négative. Ella n'est pas défiante, elle fait ce qu'on lui demande, poupée malléable dont on tire les ficelles comme bon nous semble. Mais pas aujourd'hui. Elle ne peut pas la laisser repartir avec cet objet des plus précieux. Le seul souvenir matériel qu'il lui reste de sa mère. Une folie qui lui vaudra plus que regard noir et insultes déguisées en conseils peu avisés. Elle file sa belle-mère qui rejoint Peter, air satisfait sur le visage. Compte-rendu subjectif de la situation. « Père ? » gémit-elle presque, cherchant désespérant à capter son attention, détestant ainsi se dévoiler, faiblesse personnifiée. Détachée. Des mots qui lui agressent le tympan et lui arrachent le cœur. [...] pour ton futur neveu. Ou ta future nièce. Un autre coup de poignard dans le dos. Elle le savait pourtant, sa naïveté aura raison d'elle, elle devait s'en douter. « Veuillez m'excuser. » Elle tire sa révérence, avec sa broche mais sa dignité et ses espoirs se perdent en cours de route. Main fermement serrée autour du joyau, l'autre caressant sa joue rose-teintée par sa sottise. Elle avance, le regard baissé, prête à mettre sa rancœur de côté et à rejoindre Aurore pour discuter du problème Anya mais avant d'atteindre sa destination, son corps entre en collision avec un autre. Un tête-à-tête sororal encore une fois repoussée. On la retient avec délicatesse et elle n'est pas certaine de mériter cette attention. Ce n'est que quand elle reconnaît sa voix qu'elle ose un regard vers son sauveur. « Philip. » La peau de ce dernier frôlant la sienne, elle aimerait que ce moment jamais ne cesse, toujours perdure mais la ligne de conduite que l'on a tracée entre eux ne leur permet de s'autoriser de tels actes, de telles pensées même. Son désarroi ne fait que s'accroître lorsqu'il s'éloigne d'elle et qu'elle lui offre le même geste obséquieux destiné à toutes les gens de son rang. « Ce n'est rien. J'avais l'esprit ailleurs moi aussi. » Bref silence pendant lequel Ella cherche un moyen de s'éclipser sans avoir à expliquer son état. S'il y a une chose qu'elle refuse de faire c'est de s'effondrer devant Philip. Il ne peut la voir ainsi. Pas lui. Pourtant elle sait qu'il est l'unique personne dans son entourage qui ne se permettrait pas de la juger. Son plan s'envole en fumée dès lors qu'il lui propose de l'accompagner pour une balade, incapable de refuser sa compagnie, aussi sporadique soit-elle. Elle accepte son bras mais ne peut s'empêcher de scanner les alentours de ses opales claires bien qu'ils ne font là rien de mal. Elle constate alors qu'il vient certainement des quartiers d'Aurore et elle se fait violence pour ne pas penser à la nouvelle annoncée si généreusement par Anya. Soupir. « Un problème avec Aurore ? » Des mots qu'elle regrette d'avoir prononcés instantanément. Elle ne veut pas vraiment savoir. Les voir ensemble, jour et nuit, contribue déjà à sa torture personnelle. Parfois, le silence est une option, Ella.
Revenir en haut Aller en bas
way down the river we go
Brody Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : velvet underground ; stéph
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 890
avatar © : noah centineo (crédit : midwinters)
fairytale counterpart : philip
activité rp : nola (thalia, maggie, tc) erathia (aurore, ella, tc)

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Lun 28 Jan - 23:21

La silhouette d'Ella devant lui, il oublie instantanément l'affront de sa femme et son refus de lui accorder une audience. Il oublie les problèmes qui ne cessent de s'enchaîner depuis son alliance avec sa belle-famille. Elle est une bouffée d'oxygène qu'il accueille avec joie et délectation. Le minois chagriné d'Ella le rend néanmoins interrogateur. « Si jamais tu souhaites m'en parler … » Il n'ose pas aller plus loin. Il outrepasse probablement tous ses droits avec Ella. Il devrait se stopper. Reprendre de la distance. Il est marié à Aurore et non Ella. Cette vérité est un leitmotiv qu'il ne cesse de se repasser dans la tête. Son cœur lui, saigne en présence de sa femme et se baume de douceur dès qu'Ella apparaît. C'est pour cette raison qu'il veut la garder auprès de lui autant que possible. Quitte à ce que les servants se posent des questions sur eux et que des rumeurs circulent dans toutes les pièces du château. Elle accepte sa compagnie pour son plus grand bonheur. Philip émet un rire léger. Ella a sûrement plus peur que lui des commérages. Loin de se moquer d'elle, il est en adoration devant sa manière d'être et de faire. « Nous avons le droit de converser et de marcher ensemble. » Chuchote-t-il sur le ton de la confidence. Et même si on devait le lui interdire un jour, il est certain qu'il prendrait le droit de passer de longs moments avec la princesse de Caerwyn. Les muscles de son bras se tendent. Elle doit le ressentir sous ses doigts. Pourtant Philip fait de son mieux pour cacher le mal être qui l'envahit. Il garde son visage souriant et avenant en se tournant vers elle. « Un problème avec Aurore ? » Qu'il répète à son tour. Il espère la duper mais il en demande sûrement trop. La question est si comique que s'il en avait le cœur, Philip se laisserait à rire. Sauf qu'il a plutôt envie de retourner à Kriegspire en emmenant Ella avec lui. Pour oublier que son existence à Caerwyn est tout sauf idéal. Ils parviennent aux écuries du château et Philip n'a toujours pas répondu à l'interrogation légitime de sa belle-sœur. A dire vrai, il ne sait pas par où commencer. En temps normal, il se plaît à parler durant des heures avec Ella. Pour le simple plaisir d'être avec elle et également parce qu'elle est toujours de bon conseil pour lui. Cette fois, c'est différent. Il flatte l'encolure de Samson et se détache doucement d'Ella pour lui faire face. « Anya désire que nous fondions une famille. Aurore et moi. » Le flot de ses paroles est débité à vive allure. L'annonce n'en est pas moins aigre à avaler. Penaud, il baisse les yeux vers le sol. Il n'arrive plus à faire face à Ella. Son amour pour elle grandit de jour en jour. Son mariage est l'unique barrière qui le pousse à murer ses sentiments. A cela s'il faut ajouter un futur héritier … Il la perdra à tout jamais. Ce qui est tout bonnement insoutenable. « Je suis contre. » Murmure le jeune prince. Comme si son avis faisait la différence. Au court du maigre repas partagé avec Anya, il a vite compris que son opinion ne compte pas. On lui demande juste d'exécuter la tâche qui lui incombe. Dans un moment de totale insouciance, il attrape les doigts de la jolie princesse pour les entortiller autour des siens. La douceur de sa peau et son contact contre la sienne lui donne une force dont il ne se croit pas capable. Néanmoins, Philip pousse son honnêteté jusqu'à son paroxysme. « Des enfants, j'en veux … Mais pas avec elle. » Et pour la première fois depuis qu'il a osé lui avouer la vérité, il relève la tête et ancre ses prunelles brillantes de sincérité dans celles d'Ella. La mère qu'il désire ardemment pour ses bambins est à quelques centimètres de lui.
Revenir en haut Aller en bas
(courage kindness magic)
Thalia Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : bangtan ⋅ rita.
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 972
avatar © : tiera skovbye ⋅ benterps.
fairytale counterpart : ella ⋅ cinderella.
activité rp : brody ⋅ james ⋅ tc × robin ⋅ philip.

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Sam 2 Fév - 0:09

Peut-être aurait-elle dû refuser l'invitation de Philip. Elle était prête à se dispenser de sa compagnie mais il n'a suffi que d'un regard pour que toutes ses bonnes résolutions s'envolent. Elle ne souhaite que ça, Ella. Lui parler de ses doutes, de ses hésitations, de ses découvertes, de ses escapades, de ce qui l'amuse, ce qui la tracasse. Elle se lance. « C'est encore Anya... » Puis se ravise. La princesse est déchirée. Déchirée entre son envie de passer ses journées aux côtés de Philip et l'exercice de ses fonctions. Ah, ce qu'elle aurait aimé faire la rencontre du jeune prince en d'autres circonstances. Circonstances qui leur auraient été nettement plus favorables. Elle secoue la tête et lui offre un sourire qui se veut rassurant. « Ce n'est rien. » Elle n'a guère envie de revivre ces sempiternels instants passés auprès de sa belle-mère. Il y a déjà cette sensation désagréable, ces picotements sur la joue, qui lui rappellent que tout ceci est loin d'être un mauvais rêve dont elle va pouvoir s'extirper à n'importe quel moment. Elle se saisit prestement du bras de Philip de façon à lui épargner la vision de sa pommette endolorie. Aussi quand elle examine leur environnement pour s'assurer qu'aucune langue de vipère ne rôde dans les parages, Philip s'amuse de la situation. Elle aimerait tellement partager cette légèreté, ne pas se soucier des indiscrétions et des médisances dont elle semble être la cible parfaite, notamment depuis son engagement au prince Jihen. Une union qui n'a fait que contribuer à son isolement. Une relation dysfonctionnelle avec son fiancé qui lui permettent toutefois de quitter les confins du château régulièrement et de profiter de quelques instants de liberté, de voler de ses propres ailes avant de réintégrer sa cage dorée. Elle acquiesce lorsqu'il répète sa question. Elle n'est pas dupe, elle sait bien qu'il vient de quitter les quartiers de son aînée et à en croire l'expression sur son visage, la confrontation n'a pas dû être des plus plaisantes. Elle attend une réponse à sa question mais n'insiste pas pour autant, se contentant de profiter de ce moment d'accalmie avant la tempête prochaine. Quand ils atteignent les écuries et que Philip abandonne son bras pour se mettre face à elle, Ella fait le nécessaire pour fuir son regard. Un énième coup asséné dans la cage thoracique, une vérité encore plus difficile à avaler venant de Philip. « Oh. Je vois. » Feignant l'ignorance, comme si Anya ne s'était pas fait un plaisir de lui annoncer la nouvelle dans l'espoir de voir sa détermination fléchir, ses espoirs faner, son cœur se briser.  Elle relève la tête et cette fois, c'est lui qui n'ose croiser son regard. Elle meurt d'envie de faire un pas, puis deux dans sa direction, de le forcer à la regarder droit dans les yeux, de lui faire promettre qu'il ne cédera pas à la pression. Comment peut-elle lui demander de faire un tel effort quand elle ne se bat pas pour rompre ses propres fiançailles ? Elle laisse Jihen l'humilier au quotidien sans hausser le ton, sans lever le petit doigt. Elle laisse Anya dénigrer le moindre de ses efforts, la rabaisser face à ce père auquel elle ne s'oppose pas. Elle laisse les liens tissés avec Aurore depuis l'enfance se défaire chaque jour un peu plus. Parce qu'elle est faible, elle est terrifiée. Vision troublée, yeux embués face à cette couardise dont elle fait preuve. « Je suis contre. » Elle s'apprête à répliquer quand il vient nouer ses doigts aux siens. Et si ce geste lui fait manquer d'air, l'aveu qui s'ensuit lui coupe indéfiniment le souffle. Elle est sienne, elle a toujours été sienne. Elle ne saurait le nier. Son front plaqué contre celui du jeune prince, elle sait. Elle sent qu'elle s'apprête à commettre la plus grosse erreur ou prendre la meilleure décision de toute son existence. Elle ne vit que pour lui, pour eux, pour ce moment qu'elle voudrait éternel. Paupières closes, souffle court. « Philip, je... » Une supplication presque inaudible. Désir ardent de mettre fin à cette tension palpable, de goûter au fruit défendu. Ses lèvres à quelques millimètres de celles de Philip. Cette faible voix dans sa tête qui lui intime de s'élancer, de vivre un peu. Faible voix qui prend de l'ampleur puis disparaît. Un crissement dans les écuries qui vient mettre fin à cet acte longuement anticipé. Perturbée par cette proximité défendue, Ella se détache lestement de l'époux d'Aurore. L'époux d'Aurore, ces quelques mots qui se bousculent dans sa tête et la sortent brusquement de toute rêverie. Idiote. Elle n'a aucune chance. Ils n'ont aucune chance. Ella lui tourne le dos et d'un revers de la main, vient essuyer la larme qui perle sur sa joue délicate. « Samson s'impatiente. » parvient-elle à peine à articuler, fixant toute son attention sur le fidèle compagnon du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
way down the river we go
Brody Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : velvet underground ; stéph
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 890
avatar © : noah centineo (crédit : midwinters)
fairytale counterpart : philip
activité rp : nola (thalia, maggie, tc) erathia (aurore, ella, tc)

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Mer 6 Fév - 9:13

« Elle t'a fait du mal ? » Il saute immédiatement à la conclusion qui lui paraît la plus plausible. Anya est une vipère. Elle est capable du pire lorsqu'il s'agit d'assombrir les vies de ses belles-filles. Philip est témoin de ce qu'Aurore subit depuis leur mariage. Même si Ella est plus discrète que son aînée, il sait pertinemment qu'elle a le droit à son lot de malheurs. Et lui ne peut pas intervenir sans que cela ne paraisse bizarre aux yeux de tous. Coincé entre son devoir et ce que son cœur lui dicte. Il comprend aisément ce que James a ressenti et l'envie de suivre les traces de son frère. « En quoi puis-je t'aider ? » Qu'il lui demande sans tenir compte de sa phrase précédente. Il est prêt à tout si cela peut lui faire retrouver le sourire. Philip l'observe avec attention, déterminé à ce qu'elle lui fournisse le fin mot de l'histoire avec Anya. Mais il voit bien qu'Ella est réticente à faire des confidences. Ce qui prouve bien qu'elle est affectée par les propos et/ou action de sa belle-mère. Le prince se promet de découvrir ce qu'il s'est passé, quitte à questionner subtilement le personnel. Il réfléchit et lance une dernière hypothèse. La pire de toutes à ses yeux. « Est-ce à propos de Jihen ? » L'interroge-t-il faiblement tandis qu'il commence leur marche vers les écuries. Il déglutit avec difficulté, les mots restent coincés dans sa gorge tant il lui est insupportable d'imaginer Ella avec un autre homme. Ceci dit, Anya est bien capable d'orchestrer un mariage précipité afin de se débarrasser au plus vite de sa cadette. Elle est bien en pleine machination diabolique pour qu'Aurore et lui deviennent parents alors plus rien ne l'étonnerait de la part de cette femme. C'est ce qui le pousse à révéler la vérité à la princesse. Il le lui doit bien. Même si cela fait mal. Ses doigts entre les siens, il les serre si fort qu'il pourrait les briser. Il attend avec anxiété la réaction de sa chère Ella. Il ne veut pas lui causer de peine mais il préfère lui apprendre cette nouvelle de vive voix plutôt qu'elle entende des commérages au détour d'un couloir. Se battre pour elle, pour eux et leur bonheur, il le fera jusqu'à son dernier souffle. Il ira demander l'annulation de son mariage à la reine Tiana s'il le faut. Et avec ses prochaines paroles, il espère bien convaincre Ella de sa sincérité envers elle. Il a beau être marié avec une autre femme, dans son cœur elle est sienne. Éternellement. Il n'a jamais réellement posé des mots sur ses sentiments pour la princesse de Caerwyn par pudeur mais aujourd'hui, cela ressemble bien à une déclaration. Elle colle son front contre le sien et Philip est prit d'une envie fantasque de l'embrasser. Il n'ose pas franchir les cinq derniers centimètres restants alors que le désir est là. « Oui ? » Souffle le jeune homme en l'invitant à poursuivre sa palabre. Tout son être est gonflé d'espoir. C'est un moment décisif. Si elle veut qu'ils s'enfuient et deviennent deux hors-la-loi pour profiter de leur amour, Philip est prêt à mettre sa tête à prix pour que son vœu se réalise. Elle n'a qu'un mot à dire. Elle s'échappe. Trop vite pour qu'il puisse la retenir contre lui. Elle se détourne et en une fraction de seconde, l'instant magique se transforme en une réalité affligeante. Elle est si proche de lui et en même temps si éloignée qu'il en a le cœur écrasé. Il suffit juste qu'il tende la main pour toucher ses cheveux. Ou la poser sur son épaule. Un pas en avant et ils peut enlacer sa fine taille, coller sa silhouette contre torse et enfouir son visage dans son cou en quête d'apaisement. Un geste et tout peut basculer. Cependant, il ne bouge pas. Stoïque, Philip laisse sa chance s'envoler et voir son palpitant se briser. Si elle amène sa main jusqu'à son visage, c'est par tristesse. Il ne peut contempler son regard et pourtant, il n'a pas besoin d'être un magicien comme Merlin pour deviner les émotions qui la ronge. Qui les rongent tous les deux. « Samson oui. » Répète le jeune prince d'une voix monotone. A l'entente de son nom, ce dernier tourne sa tête vers son maître qui lui sourit bien mélancoliquement. Philip attrape une étrille et une brosse douce pour retirer toutes les saletés avant de lustrer correctement la robe de son plus fidèle ami. Il pose le tour près de son cheval avant de revenir devant Ella. Impossible pour lui de parler à son dos et non à son visage. « Pardonne-moi, je ne voulais pas t'embarrasser. » Murmure-t-il doucement. C'est la seconde fois en si peu de temps qu'il s'excuse auprès de la princesse. La première fois est pour l'avoir poussé physiquement et là parce qu'il a été beaucoup trop entreprenant. Il s'en veut terriblement et ne sait comment réparer son erreur. « Je ne dirai plus rien. » Assure-t-il la mort dans l'âme. Il tairait à tout jamais ses sentiments s'il le faut. Parce qu'Ella mérite tout le bonheur du monde et non des pleurs cachés à cause de lui.
Revenir en haut Aller en bas
(courage kindness magic)
Thalia Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : bangtan ⋅ rita.
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 972
avatar © : tiera skovbye ⋅ benterps.
fairytale counterpart : ella ⋅ cinderella.
activité rp : brody ⋅ james ⋅ tc × robin ⋅ philip.

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Sam 9 Fév - 4:17

Ella sourit tristement. Anya lui a-t-elle fait du mal ? Elle ne rêve que d'une chose, de faire part de ses malheurs à son prince mais elle se rétracte au dernier moment. Elle ne réfute pourtant rien et c'est un oui insaisissable qui s'entend lorsqu'elle en vient à prononcer les mots suivants : « Ça n'a pas l'air de te surprendre. » Constat amer. Anya a choisi de faire d'elle sa marionette attitrée, elle s'évertue à la torturer et à la contrôler comme bon lui semble. Ella est une cible facile. Elle se plaint rarement de son infortune. Ella ressemble douloureusement à sa défunte mère dont elle rappelle l'existence à son père rien qu'à travers sa présence. Un fantôme du passé qui met sa belle-mère hors d'elle. Elle n'apprécie guère l'expression changeante de Peter lorsqu'il se retrouve confronté à l'expression chagriné de sa plus jeune enfant. Expression qui s'adoucit et qui provoque une montée d'espoir en Ella qui retrouve la disposition aimante de son géniteur. Changement fugace. Si l'on en croit Anya, Peter est censé préféré sa nouvelle épouse à ses progénitures. Risible, si ce n'était pas là le ressenti de la jeune princesse. Il se laisse consumer par les mots traîtres et assassins de sa femme, en oublie ses responsabilités de père. Un sourire vient remplacer la moue triste qui s'était installée sur son visage face à l'intérêt de Philip quant à son état d'esprit. « Tu ne peux pas m'aider, Philip. Pas en ce qui concerne Anya, du moins. » Il a déjà bien assez de problèmes, elle ne compte pas être un fardeau supplémentaire sur ses épaules. Si quelqu'un doit prendre les choses en main, c'est elle. Elle ne doit plus se laisser marcher sur les pieds, elle doit hausser le ton et prouver à sa belle-mère qu'elle est digne de respect. Un respect qu'elle se refuse à lui accorder. Sujet fâcheux sur sujet fâcheux, Ella grimace légèrement lorsque le nom de Jihen s'échappe d'entre les lippes du prince. Elle n'a pas pensé à Jihen de la journée. Pas avant que Philip ne prononce son nom. Elle ne lui en tient pas rigueur, c'est une supposition tout à fait légitime. « Jihen. » parvient-elle à prononcer entre deux rires. Jihen ne lui a jamais fait de mal. Il s'acharne à entacher sa réputation mais elle n'a autrement rien à lui reprocher. Il est inoffensif, une conclusion qu'elle n'hésite pas à confier à Philip. « Mon cher fiancé est inoffensif. » Le rose lui monte aux joues quand elle se rend compte de sa maladresse. Fiancé. Le mot qu'elle s'était pourtant jurée de ne pas prononcer. Encore moins confrontée à Philip. Elle ne devrait pas être promise à un homme qu'elle considère à peine comme tel. Il n'a jamais été que l'ami d'enfance d'Aurore. Elle s'imaginait mariée à un prince mais le sien n'a rien de charmant. Nouveau coup asséné contre son palpitant. Respiration saccadée. C'est encore Philip qui parvient à lui insuffler un souffle nouveau alors qu'il vient entrelacer leurs doigts. Un contact qui mériterait de ne jamais être brisé. Elle vient poser son front contre celui de Philip et elle entend l'attente, l'espérance dans sa voix. Elle ne peut pas lui faire ça. Elle ne peut pas leur faire ça. Elle ne peut pas lui offrir quelque chose qu'elle sera forcée de lui reprendre. Toute tentative est vouée à l'échec. Alors elle se détache difficilement de son bien-aimé et lui épargne ses larmes. Elle espère naïvement qu'il fasse un pas vers elle, armé d'un courage qu'elle ne semble pas posséder. « Samson oui. » Elle note la défaite dans son intonation et elle s'en veut terriblement. Elle n'aurait jamais dû se fier à son instinct, s'abandonner à ses désirs, aurait dû réfléchir à deux fois avant d'investir son espace vital. Situation compliquée qui se complique davantage. Il revient vers elle et c'est le coup de grâce. Elle secoue la tête, elle ne veut pas de ses excuses. Il n'a rien fait de mal. C'est à elle de s'excuser, c'est à lui d'accepter son pardon. « Non, ce n'est pas de ta faute. » qu'elle parvient à peine à articuler. « Je ne dirai plus rien. » Ils en sont donc réduits à cela. À s'excuser d'être honnêtes, de s'autoriser une sincérité qu'ils ne connaissent pas en dehors de ces écuries. Elle parvient difficilement à endurer l'expression qui s'est emparée du visage de Philip. Ses mains viennent entourer le visage de son prince et elle n'hésite plus. Ses lèvres viennent s'écraser contre celles de Philip avec une véhémence qu'on ne lui connaissait pas jusqu'ici. Gémissement difficilement réprimé, résultat de tous ces désirs tus, de cette passion emprisonnée qu'elle confère à ce baiser. Une nouvelle larme qui perle sur sa joue et cette fois, elle ne dissimule pas sa peine. Elle voudrait se perdre dans ce moment pour l'éternité mais la réalité la frappe encore une fois de plein fouet. Elle recule d'un pas avant de perdre tout contrôle, ses doigts effleurant ses lèvres encore brûlantes. Soupir de satisfaction, souffle court. Elle recule d'un nouveau pas mais se heurte à un obstacle. Une bénédiction, car elle tient à peine sur ses deux jambes. « Nous ferions mieux d'y aller. » qu'elle propose, osant un pas vers Samson qui commence sérieusement à s'impatienter.
Revenir en haut Aller en bas
way down the river we go
Brody Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : velvet underground ; stéph
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 890
avatar © : noah centineo (crédit : midwinters)
fairytale counterpart : philip
activité rp : nola (thalia, maggie, tc) erathia (aurore, ella, tc)

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Lun 11 Fév - 22:13

« Disons qu'il n'est pas difficile de constater qu'Anya n'éprouve pas une grande empathie envers ses pairs. » Il reste vague mais Philip est convaincu qu'elle ne vit que pour détruire ses deux belles-filles et leurs rêves. Il n'y a qu'à voir de la façon dont elle leur a annoncé le projet d'un futur nourrisson. Lorsque Anya ordonne, elle s'attend à ce que tout soit exécuté. Le plus frustrant pour le prince est le mutisme dans lequel Ella s'enferme. Elle ne se confie pas à lui comme elle le faisait auparavant. Il ne sait pas très bien comment interpréter ce revirement. Toutefois, il garde cette petite anxiété pour lui et poursuit la conversation comme si de rien n'était. « Et je peux t'aider pour quoi ? » Qu'il l'interroge avec vivacité dans un froncement de sourcils attentif. Si son idée est de mettre des bâtons dans les roues de Anya, il est son homme. Philip pince ses lèvres, en retenant à grand peine un commentaire désagréable. Oui Jihen est inoffensif sauf quand il s'agit de faire parler de ses frasques extravagantes  en pleine nuit dans des tavernes à la renommée douteuse et entouré de la gente féminine. Ne sachant pas trop si Ella a eu vent de ces rumeurs, le prince se garde bien de lui en toucher un mot. Elle semble avoir trop de soucis pour qu'il en rajoute un supplémentaire. De plus, parler sur le fiancé de celle qu'il aime, entache son humeur. Le jeune homme préfère balayer le nom du frère de la reine d'Erathia. Il fait preuve de hardiesse. Et ne récolte pas la réaction escomptée. Il lui offre un pauvre sourire empreint de lassitude. C'est bien là une grande qualité chez Ella. Elle veut toujours lui trouver des excuses mais Philip n'est pas dupe. Bien sûr que si c'est de sa faute. C'est lui qui va trop vite et qui pousse la jolie princesse dans ses retranchements. Il joue avec le feu alors qu'elle cherche à rester raisonnable pour le bien de leur relation entre beau-frère et belle-sœur. Il devrait prendre exemple sur elle. « J'aimerais le croire. » Murmure-t-il dans un souffle. Encore une fois, il s'est rapproché de la jeune femme et s'apprête à lui laisser son espace vital lorsqu'il sent les paumes d'Ella se poser contre son visage. Dérouté, Philip lève les yeux vers elle et sans comprendre ce qui arrive, son souffle chaud se mélange au sien. Elle a fait le premier pas. Il n'ose croire à sa chance. Doux moment de partage entre deux âmes sœurs dont les cœurs battent de concert. De ses bras il l'entoure et la presse avec tendresse contre son corps qui ne demande qu'à se fondre dans le sien. Peu importe la personne avec qui il doit partager sa vie, Ella est sienne pour l'éternité. Sa faim d'elle est vorace et il l'embrasse comme si le reste de sa vie en dépendait. Oublié la femme et le fiancé. Oublié qu'un garçon d'écurie peut surgir dans la seconde. Rien n'a d'importance en comparaison à ce baiser qui le fait totalement chavirer. C'est la respiration saccadée qu'ils se séparent dans un même mouvement. Philip ne s'en ait pas rendu compte de prime abord mais ses mains ont dû se perdre dans le chevelure d'Ella car sa coiffure n'est plus aussi impeccable. Quant à ses joues, elles ont pris une teinte rosée qui la rend encore plus adorable. « Tu m'accompagnes toujours ? » qu'il la questionne avec un vrai sourire heureux sur son visage désormais plus serein. S'il a eu peur qu'elle trouve une excuse pour s'en aller au plus vite, le voilà rassuré. Philip reprend la brosse douce qu'il a lâché précédemment pour lustrer rapidement la robe de Samson qui hennit de ravissement. Ses sabots frappent le sol, signe de l'impatience de monsieur. Le jeune prince se dépêche d'installer la selle adéquate et prend Ella par la taille pour l'installer en amazone. Avant de le faire, il ancre son regard dans celui dans sa compagne. « Je te promets de trouver une solution. Jusqu'à mon dernier souffle, je me battrai pour que tu deviennes ma femme. » Ce n'est pas une promesse en l'air. Philip ne lâchera pas le morceau et demandera à Tiana une audience tous les jours s'il le faut. Jusqu'à ce qu'il obtienne gain de cause. Il soulève Ella pour qu'elle puisse s'installer confortablement et attrape les rênes pour guider Samson en dehors de l'écurie. C'est le visage rayonnant que Philip est prêt à débuter cette promenade.
Revenir en haut Aller en bas
(courage kindness magic)
Thalia Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : bangtan ⋅ rita.
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 972
avatar © : tiera skovbye ⋅ benterps.
fairytale counterpart : ella ⋅ cinderella.
activité rp : brody ⋅ james ⋅ tc × robin ⋅ philip.

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Lun 25 Fév - 19:59

Anya. La simple mention de ce prénom suffit à alimenter le doux courroux bercé par la princesse Pevensie. Prête à faire des efforts pour satisfaire les volontés de son géniteur malgré la douleur qui enserre son palpitant, frappé d'une réalisation certaine. Elle savait alors qu'elle ne reverrait plus jamais cette femme qui l'a façonnée à son image, celle qui subsistait encore dans la lueur que les derniers Pevensie maintenaient en vie dans leur cœur, leur esprit. Mais cette même ridicule source d'espoir qui animait le regard de Peter s'est progressivement affaiblie lorsqu'il vint présenter Anya à ses filles. Ella ne pouvait rien dire, ne pouvait s'opposer publiquement à cette union. C'est dans l'intimité, loin des oreilles indiscrètes, qu'elle pleurait l'absence de sa mère, incapable d'accepter ce changement considérable. Changement radical d'ambiance dont elle fait les frais au quotidien. Une belle-mère qui ne recule devant rien pour persécuter sa nouvelle famille. Une situation que la jeune princesse a appris à accepter. Son premier acte de rébellion ne s'est pas entièrement soldé en un échec mais Anya lui a bien fait comprendre que la prochaine fois, ce n'est pas que sa main qui viendrait s'abattre sur sa frêle personne. « Une bien triste vérité que mon très cher père, son époux, se refuse à accepter. » Subjugué par la beauté de sa seconde épouse, il ne voit pas la peine dans laquelle sa progéniture s'enlise. Prise au piège, tourmentée par la cruauté d'Anya d'un côté et l'insubordination de Jihen de l'autre, Ella préfère éviter cette conversation à tout prix. Elle voit bien à l'expression de Philip que cette décision ne fait qu'élargir le fossé qui s'est creusé entre eux depuis l'annonce de ses fiançailles au prince Jihen. Un sujet qu'ils n'ont jusqu'ici pas eu à cœur d'aborder. Comme à chaque fois, Ella met un point d'honneur à ne pas évoquer ce revirement plus que regrettable afin de profiter pleinement de ces instants volés en compagnie de son véritable amour. À son interrogation, elle sourit tristement. Il ne peut pas l'aider. Si Peter est sourd aux adjurations de ses progénitures, pourquoi diable se soucierait-il de l'opinion de son beau-fils quant à sa vie sentimentale ? Aussi, c'est avec regret, qu'elle refuse son aide. « Je ressens une envie pressante de me changer les idées. De faire abstraction d'Anya et de son omniprésence dans nos vies. » Oublier Anya, Peter, Aurore, Jihen. Se concentrer sur eux, les moments qu'ils leur restent encore à partager. Et ça fonctionne. Il se rapproche d'elle, brave l'interdit, et tous ses malheurs s'envolent. Sa présence lui est indispensable. S'il n'avait pas été là pour elle pendant ses heures les plus intenables, elle ne sait pas ce qu'il serait advenu de son équilibre mental. Alors oui, elle n'a jamais été plus sincère qu'à cet instant, quand elle lui promet qu'il n'est pas l'inspirateur de ces larmes discrètement versées. Le fait qu'il se pense capable de provoquer en elle un tel sentiment suffit à lui donner toute la force et le courage pour poser ses lèvres contre celles de Philip. Pour le rassurer, lui témoigner qu'il est la source de son bonheur, jamais de son malheur. Ô, elle n'a jamais été aussi euphorique qu'à cet instant là. Elle pourrait se perdre, se damner pour une éternité lovée dans ses bras protecteurs. Sauf qu'il est marié et qu'elle est promise à un tout autre prince. Des obstacles qui ne semblent plus si insurmontables alors que son sourire vient complimenter celui de Philip. « On m'a promis une balade. Une promesse est une promesse, Philip. » Un sourire qui ne manque pas de s'agrandir alors qu'elle constate avec ravissement que la générosité de Philip n'est jamais feinte. Elle le voit à la manière dont il la couve du regard, à la manière dont il s'occupe de Samson, de sa patience face à la tiédeur d'Aurore. Ce même sourire qui vacille momentanément lorsqu'il lui promet l'impossible. Elle ne peut pas lui en vouloir car c'est là tout ce qu'elle désire. Être à ses côtés pour l'éternité, vivre leur amour au grand jour. Ses lèvres qui effleurent celles du jeune prince une dernière fois avant qu'il ne l'aide à monter en selle et qu'ils quittent les écuries, lui plus optimiste qu'à leur arrivée. L'optimisme d'Ella semble s'évader alors qu'elle repense aux mots de Philip. Silencieuse, elle se demande s'il saura trouver cette fameuse solution qui leur permettrait de recommencer à zéro loin des responsabilités et sentiments qu'on leur impose. Et quand elle rompt ce silence, son cœur la maudit. « Jihen n'est pas encore parvenu à convaincre sa propre famille de mettre fin à cette union... que pouvons-nous faire ? » Elle se déteste de percer cette bulle de félicité sur laquelle ils semblaient flotter quelques minutes plus tôt mais elle est terrifiée à l'idée de nourrir de vaines espérances. Et puis, ils ne peuvent éluder la question plus longtemps. Elle repense à son expression chagriné lorsqu'elle a mentionné son fiancé dans les écuries. « Je suis au courant pour Jihen. » Bien sûr qu'elle sait, mais elle lui est grandement reconnaissante d'avoir voulu lui éviter humiliation supplémentaire plus tôt. C'est pourquoi elle pose sa main sur celle de Philip et qu'elle ne la lâche pas, même quand un membre du personnel passe à quelques mètres d'eux. Un minuscule risque qu'elle n'aurait jamais pris auparavant, pour lui prouver qu'elle est avec lui jusqu'à la fin. Qu'elle est prête à se battre à ses côtés. Elle n'a juste aucune idée de la manière dont elle doit procéder, ce qui la terrifie plus que de raison.
Revenir en haut Aller en bas
way down the river we go
Brody Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : velvet underground ; stéph
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 890
avatar © : noah centineo (crédit : midwinters)
fairytale counterpart : philip
activité rp : nola (thalia, maggie, tc) erathia (aurore, ella, tc)

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Ven 1 Mar - 21:23

« Je compte bien tenir cette promesse. Et t'en faire plein d'autres. » Il esquisse un sourire sincère tout en s'occupant de son ami Samson. Ce baiser, leur secret lui donne des ailes et il se sent prêt à soulever des montagnes pour elle et défier les dieux pour quérir leur approbation. Philip ne se sent jamais aussi vivant que lorsqu'il a Ella avec lui et pour lui tout seul. Ces rares instant à deux sont de précieux trésors qu'il vénère lorsque les jours se font plus sombres. Depuis qu'il est marié à Aurore, il y a plus de noirceur dans sa vie que de lumière. Ella est la flamme qui me maintient à flot. L'éphémère caresse des lèvres de la jeune femme sur les siennes le pousse à laisser ses mains autour de sa taille plus longuement que nécessaire. C'est à regret qu'il arrête de la toucher pour se concentrer sur les derniers préparatifs à leur sortie. De sa bouche sort des sons que seul Samson peut comprendre et auxquels ils réagit instantanément. Son cheval et lui sont connectés et Philip prend un vrai plaisir à distraire Ella avec son fidèle compagnon. Les rênes dans les mains, il les conduit en dehors de l'écurie tandis que la jeune femme se mure dans un silence qui ne lui dit rien qui vaille. Plus renfermée, plus distante aussi, Philip gamberge en se demandant si son trop plein de confiance ne l'a pas refroidit. Posé et calme, il ne la brusque pas comme à son habitude. Si Ella a quelque chose sur le cœur, il la saura très vite. Ils s'accordent une confiance mutuelle et la confidence viendra, il en est certain. L'interrogation survient une seconde plus tard et le prince fait stopper Samson pour lever son regard vers sa princesse et plonger ses prunelles dans les siennes. « Je ne sais pas. » Murmure-t-il, le désespoir dans le creux de la voix et le regard hanté. Il aurait voulu lui offrir une meilleure réponse, mais ça en est une cruelle qui s'échappe de lui. Néanmoins, ils se sont toujours promis la vérité entre eux et Philip ne compte pas déroger à cette règle d'or. Il n'a pas trouvé de solution. Pas encore. Il entretient ce maigre espoir d'obtenir une annulation de mariage puisqu'il n'a pas encore d'héritier mais il n'ose en faire part à Ella de peur de l'accabler un peu plus si son plan ne fonctionne pas. « Je pourrais en parler à Merlin. » Son cher ami Merlin, là dans les bons comme les mauvais moments. Autrefois opposé à l'amour naissant de Philip envers Ella, il a fini pour revoir son jugement et pousser son ami à vaincre sa timidité pour avouer ses sentiments à la belle. Alors peut-être qu'il ne serait pas contre l'aider un peu plus encore. Un peu de magie pourrait être le coup de pouce tant recherché. Mais le prix à payer serait si lourd comme à chaque fois que la sorcellerie entre en jeu. Le jeune homme n'est pas certain de vouloir entraîner Ella dans cet univers. S'il n'y avait que lui, il n'aurait même pas réfléchi (pour une fois), mais il ne risquera jamais un seul cheveux de la tête de la jeune femme. « Je suis peut-être dans l'extrême. » Le fait est que cette proposition inconsciente émane du fait que Jihen a déjà tenté quelque chose lui. Certes, il est le frère cadet de la reine donc cela aide pour obtenir quelques minutes de son précieux temps. Mais au moins, il essaye. Il ne reste pas les bras ballants, prisonnier de son statut comme Philip l'est à Caerwyn. Tous ses faits et gestes sont épiés. Il est sur le point de reprendre leur promenade quand le prénom du fiancé d'Ella est remis en avant. « Au courant de … ses frasques ? » demande Philip un peu éberlué qu'elle soit au courant des sorties nocturnes de ce prince pimpant et si aimant des tavernes et des femmes qui les sillonnent. Il ne l'imagine pas rendre de comptes à sa fiancée sachant qu'il ne lui accord aucune légitimité. Ou il le cache bien. « Comment l'es-tu ? » Pour le peu qu'il les ai vu ensemble, il n'existe pas grande alchimie. Un peu comme Aurore et lui. Souvent proches physiquement parlant et si éloignés pour tout le reste. « A défaut de pouvoir t'aimer librement, j'aurais souhaité qu'il prenne soin de toi. » Cette affirmation mélancolique est tout à l'honneur du Pendragon. Quand bien même il ne porte pas le prince de sang royal dans son cœur, si Ella avait été bien traitée, il aurait pu surpasser cette rancune. Vaillamment il cache la tristesse qui le gagne pour sourire avec force et ne pas perturber ce joli moment entre eux. Comme pour leur donner du courage, il presse affectueusement ses doigts et du bout des lèvres il les embrasse, une fois le domestique passé. Ce n'est qu'en jetant un coup d’œil vers le château que Philip aperçoit une ombre qui disparaît bien vite. Cependant, il a eu le temps de voir qu'il s'agit de la dame de compagnie d'Aurore. La reine des rumeurs de Cair Paravel. « Nous sommes espionnés. » S'amuse-t-il joyeusement en gardant la main d'Ella calée au creux de la sienne et en repartant au pas avec Samson. Qu'elle aille donc vociférer sur lui auprès de sa maîtresse. C'est le cœur gonflé à bloc que Philip chérit chaque minute passé avec Ella.
Revenir en haut Aller en bas
(courage kindness magic)
Thalia Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : bangtan ⋅ rita.
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 972
avatar © : tiera skovbye ⋅ benterps.
fairytale counterpart : ella ⋅ cinderella.
activité rp : brody ⋅ james ⋅ tc × robin ⋅ philip.

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Lun 11 Mar - 2:28

Si toutes ses journées s'inspiraient de la présente, Ella serait sans équivoque la jeune femme la plus comblée du royaume. Aussi, c'est avec l'adoration la plus pure qu'elle étudie le visage, la silhouette de Philip, l'aisance avec laquelle il communique avec Samson. Et elle sait. Elle sait que son cœur n'appartiendra jamais qu'à lui. Elle le met entre ses mains parce qu'il est la seule personne qui ne le malmènera ni ne le compromettra. Et elle jure d'en faire de même. Une promesse silencieuse qu'elle lui fait alors qu'il les conduit hors des écuries. Et si sa confiance est aveugle et son amour transcendant, elle ne peut empêcher l'interrogation qui écarte et fuit ses lèvres. Ils sont impuissants, elle en est consciente. Elle le voit bien face aux essais infructueux de son promis. Si la famille royale est indifférente à la douleur d'un des leurs, qui sont Philip et Ella pour qu'on leur accorde cette clémence dont même Jihen ne semble pas jouir ? Pour autant, elle ne souhaite nullement mettre en doute la parole de son bien-aimé et regrette instantanément cette question qui abaisse un voile sombre sur cette promenade qui s'annonçait lénifiante. Dire qu'elle n'a pas pensé à en toucher mot à Merlin serait mentir mais c'est là tout ce qu'elle a entrepris. Elle y a pensé, et puis plus rien, par crainte des répercussions certaines qui découleraient de cette action. Et c'est là ce qu'elle s'apprête à lui confier quand il s'impose indépendamment des limites à ne pas franchir. « Peut-être en dernier recours. Nous trouverons bien une solution. J'ai foi. » tente-t-elle de le rassurer même si sa désolation quant à toute cette histoire est probablement équivalente à celle de Philip. Elle a déjà été -quoi qu'indirectement- témoin des pertes et sévices engendrées par la magie et elle n'est pas sûre d'être assez forte pour en assumer les conséquences. Parce qu'elle est faible, Ella. Elle se complaît dans son silence d'or, dans sa cage dorée, et les choses n'évoluent pas. Elle se laisse marcher sur les pieds parce que c'est plus simple que de hausser le ton et d'avouer que les choses ne vont pas bien... qu'elle ne va pas bien. « Au courant de … ses frasques ? » Elle hoche nerveusement la tête pour toute réponse. Comment l'est-elle ? La véritable question c'est comment ne peut-elle pas l'être ? Si tout Caerwyn est dans la confidence, comment ne peut-elle pas l'être ? « Les gens parlent et j'écoute. » Le prince Jihen ne cache rien de ses indiscrétions, s'en targue presque, prenant un plaisir malsain à faire parler de lui pensant naïvement que les résultats de ses caprices leur seront bénéfiques. Mais il n'en est rien. Il a au moins le mérite de tenter quelque chose, ça, elle lui accorde volontiers. Ce qu'elle a pourtant bien du mal à supporter, ce sont les regards compatissants et les remarques condescendantes qu'on lui offre à vau-l'eau. Ella feint l'incompréhension ou l'indifférence mais ces histoires et allusions inconsidérées pèsent lourd sur sa conscience. Elle se rappelle sa brève rencontre avec Jihen à l'extérieur du château. Cette rencontre qui n'a suffi qu'à lui laisser un goût acerbe dans la bouche. « Et puis... nos routes se sont croisées un soir à Freehaven. Dans une taverne. » ajoute-t-elle le plus naturellement possible comme si ça n'était là qu'une banale confession. Elle n'a jamais touché mot de ses excursions nocturnes à son entourage mais elle est persuadée de ne duper personne si ce n'est Peter et la garde rapprochée qu'il lui impose. Si Jihen est au courant de ses sorties, Aurore l'est aussi, très certainement. Et parce qu'elle sait de source sûre que Philip n'en pipera mot, elle prend le risque de lui faire cet aveu mais elle n'en dit pas plus, ne s'attarde pas sur les détails. Et si le prince soulève quelques interrogations, Ella n'hésitera pas un instant à satisfaire sa curiosité parce qu'il est bien l'unique personne qui mérite toute sa franchise. « Prendre soin de moi ? Je ne suis ni son ego ni Aurore, je doute que- oh... » Se rendant compte de l'insolence de ses paroles, elle vient placer une main désolée sur ses lèvres. Elle ne sait si elle a commis une énorme impudicité ou si Philip était déjà au courant de la relation qui unissait Jihen et Aurore mais elle ne peut s'empêcher de se sentir honteuse à l'idée d'avoir laissé échapper un tel secret. Honteuse, et à juste titre. « Ils ont grandi ensemble, il est son plus vieil ami. » tente-t-elle de se rattraper mais Philip verra clair dans son petit jeu, elle n'en ressent pas le moindre doute. La pression des doigts du prince autour des siennes la renvoie à l'instant présent et la rassure. Quand il lui fait savoir qu'ils sont épiés, elle jette un coup d'œil par-dessus son épaule pour entrevoir cette silhouette prête à leur causer du tort mais elle ne trouve personne. Et pour une fois, l'idée d'être surprise en compagnie de Philip ne la terrifie pas plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella)

Revenir en haut Aller en bas

A dream is a wish your heart makes (ella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I dream of becoming a carrot ! :D
» 2011 - Heart burn (tenue uniquement)
» [Fan-Fiction] BIONICLE: Dive to the Heart
» Bérénice (My Tell-Tale Heart) débarque chez Cérès
» Lonely Heart et Pru de la Convention Tonner 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tales down the river :: erathia, engla beorhtast :: caerwyn :: cair paravel-