Partagez|

A dream is a wish your heart makes (ella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
way down the river we go
Brody Thompson
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : velvet underground ; stéph
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 465
avatar © : noah centineo (crédit : perlman )
fairytale counterpart : philip
activité rp : nola (thalia, sakura, tc) erathia (aurore, ella, tc)

MessageSujet: A dream is a wish your heart makes (ella) Dim 13 Jan - 20:59

« Aurore si tu n'ouvres pas cette porte, nous ne pourrons jamais discuter convenablement. » Ce fut avec un soupir de dépit que Philip frappa pour la énième fois contre la porte des appartements de sa femme.  Depuis que Anya, la belle-mère d'Aurore les avait piégé concernant le futur héritier qu'ils devaient concevoir le plus rapidement possible, les tensions ne cessaient de s'accumuler entre les époux. Comme à son habitude, Philip prônait le calme, la réflexion et la communication. Tandis qu'Aurore s'entêtait à le fuir comme la peste, à ne répondre que par monosyllabes ou partir en voyage retrouver sa meilleure amie Ariel. Tous les efforts de Philip se révélaient vains et cette situation commençaient très sérieusement à peser sur son morale. Il projetait de plus en plus de retourner quelques temps à Kriegspire, dans sa famille. Non pas que là-bas il serait enveloppé d'amour et de tendresse mais il pourrait tenter de trouver une solution à cet ultimatum lancé sans avoir sa belle-famille sur le dos. Il se préparait à quitter le couloir pour rejoindre son propre appartement quand la porte grinça, puis finit par s'ouvrit. Philip se trouva nez à nez avec la servante d'Aurore. « Ma maîtresse fait son ouvrage. Elle demande à reporter cette entrevue que vous quémandez avec tant d'ardeur. » Forcément les mots de son épouse, il reconnaissait bien là le manque de tact pour le congédier. Aurore toujours et encore dans sa couture. Sa passion ultime pour qui elle ne quittait pas son antre pendant des heures. D'un bref hochement de la tête, Philip signifia sa défaite et la domestique du château referma bien vite. Prostré, le jeune prince attendit de longues secondes. Si par un quelconque miracle des fées, elle se décidait enfin à agir en adulte au lieu de jouer à l'enfant boudeuse. Mais non. C'était trop lui demandait. Vaincu, Philip se détourna de celle à qui il était enchaîné jusqu'à sa mort pour quitter le corridor. Perdu dans ses sombres pensées, il ne prêta aucune attention à ceux qu'ils croisaient. Sans le faire exprès, il fonça dans un corps gracile. Mu par son instinct altruiste, il tendit la main pour rattraper la personne et l'attirer vers lui afin qu'elle ne tomba point. « Ella ! » Qu'il s'exclama en la reconnaissant. Sa douce et précieuse Ella. Non pas la sienne. Il ne pouvait se le permettre. A son plus grand désarroi. Ses doigts étaient enroulés autour du poignet frêle de la jolie blonde. Avec difficulté, il se résolut à lâcher prise tout en s'accordant le droit à un effleurement éphémère de la main. Puis il se recula. De deux pas. Pour ne plus avoir l'envie de la prendre dans ses bras. « Je te prie de m'excuser, j'avais l'esprit ailleurs. » dit-il en essayant d'esquisser un pauvre sourire et une légère révérence en guise de salut. L'esprit ailleurs. Ce n'était pas peu de le dire. Philip se demandait si elle avait eu vent de la requête effectuée par Anya. Si oui, qu'en pensait-elle ? Il se pouvait pas la questionner à ce sujet sous peine de recevoir une réponse qui lui rendait un peu plus malheureux encore. De plus, ce n'était pas son problème et elle avait sûrement d'autres intérêts dans sa vie que les déboires amoureux de son beau-frère. Leur conversation plus que banale aurait pu s'arrêter ici. Cependant Philip se refusait de la laisser partir. C'était ainsi à chaque fois qu'il la croisait intentionnellement ou non. Dès qu'Ella entrait dans une pièce, il était incapable de ne pas s'enquérir auprès d'elle. Il ne comptait plus les heures passées à ses côtés à bavasser. Le plus souvent, il aimait juste écouter le son de sa voix. « Samson a besoin d'exercice. Veux-tu m'accompagner pour une balade ? » A vrai dire, il fallait bien plus qu'une simple promenade pour satisfaire son plus fidèle compère à quatre pattes. Aujourd'hui Samson se passerait de galop soutenu dans les prairies alentours et se contenterait de quelque chose de plus simple. Dans l'optique où Ella acceptait sa proposition. Les prunelles remplies de douceur, Philip lui offrit son bras et attendit qu'elle l'accepte … Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
(courage kindness magic)
Thalia Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo, prénom : bangtan ⋅ rita.
date d'inscription : 08/11/2018
messages : 483
avatar © : tiera skovbye ⋅ valtersen.
fairytale counterpart : ella ⋅ cinderella.
activité rp : ●●●●●● › brody ⋅ james ⋅ tc ‹ nola × robin ⋅ philip ⋅ jihen ‹ erathia.

MessageSujet: Re: A dream is a wish your heart makes (ella) Lun 21 Jan - 23:42

Installée confortablement dans sa chambre, songeant encore et toujours à ses équipées prochaines, Ella ne se doute pas un instant que sa journée est à une visite près -et pas n'importe laquelle- de prendre une tournure tout sauf agréable. Le sourire qui s'était déclaré sur ses lèvres se fait la malle dès lors que sa belle-mère fait irruption dans la pièce. Les bonnes manières avant le reste. Un sourire plus hypocrite qui se manifeste en échange pour accueillir celle qui fait de ses journées un véritable et constant cauchemar éveillé. Pas un mot ou un geste à son encontre alors que le petit personnel d'Anya investit son espace vital et se saisit promptement de la broche de sa mère tandis qu'Ella se précipite pour lui bloquer l'accès au corridor. « Non, elle appartenait à ma mère. Vous ne pouvez pas faire ça. » Dans le regard de son bourreau ne sont discernables ni pitié ni compassion. Un acte qu'Anya n'oserait jamais commettre en présence de Peter. Ses qualités despotiques, elles ne les expose qu'en conciliabule là où elle est sûre qu'aucun témoin ne viendrait à contrecarrer ses projets ou mettre un frein à ses ambitions peu honorables. Anya lui conseille de s'écarter afin d'éviter toute répercussion négative. Ella n'est pas défiante, elle fait ce qu'on lui demande, poupée malléable dont on tire les ficelles comme bon nous semble. Mais pas aujourd'hui. Elle ne peut pas la laisser repartir avec cet objet des plus précieux. Le seul souvenir matériel qu'il lui reste de sa mère. Une folie qui lui vaudra plus que regard noir et insultes déguisées en conseils peu avisés. Elle file sa belle-mère qui rejoint Peter, air satisfait sur le visage. Compte-rendu subjectif de la situation. « Père ? » gémit-elle presque, cherchant désespérant à capter son attention, détestant ainsi se dévoiler, faiblesse personnifiée. Détachée. Des mots qui lui agresse le tympan et lui arrachent le cœur. [...] pour ton futur neveu. Ou ta future nièce. Un autre coup de poignard dans le dos. Elle le savait pourtant, sa naïveté aura raison d'elle, elle devait s'en douter. « Veuillez m'excuser. » Elle tire sa révérence, avec sa broche mais sa dignité et ses espoirs se perdent en cours de route. Main fermement serrée autour du joyau, l'autre caressant sa joue rose-teintée par sa sottise. Elle avance, le regard baissé, prête à mettre sa rancœur de côté et à rejoindre Aurore pour discuter du problème Anya mais avant d'atteindre sa destination, son corps entre en collision avec un autre. Un tête-à-tête sororal encore une fois repoussée. On la retient avec délicatesse et elle n'est pas certaine de mériter cette attention. Ce n'est que quand elle reconnaît sa voix qu'elle ose un regard vers son sauveur. « Philip. » La peau de ce dernier frôlant la sienne, elle aimerait que ce moment jamais ne cesse, toujours perdure mais la ligne de conduite que l'on a tracée entre eux ne leur permet de s'autoriser de tels actes, de telles pensées même. Son désarroi ne fait que s'accroître lorsqu'il s'éloigne d'elle et qu'elle lui offre le même geste obséquieux destiné à toutes les gens de son rang. « Ce n'est rien. J'avais l'esprit ailleurs moi aussi. » Bref silence pendant lequel Ella cherche un moyen de s'éclipser sans avoir à expliquer son état. S'il y a une chose qu'elle refuse de faire c'est de s'effondrer devant Philip. Il ne peut la voir ainsi. Pas lui. Pourtant elle sait qu'il est l'unique personne dans son entourage qui ne se permettrait pas de la juger. Son plan s'envole en fumée dès lors qu'il lui propose de l'accompagner pour une balade, incapable de refuser sa compagnie, aussi sporadique soit-elle. Elle accepte son bras mais ne peut s'empêcher de scanner les alentours de ses opales claires bien qu'ils ne font là rien de mal. Elle constate alors qu'il vient certainement des quartiers d'Aurore et elle se fait violence pour ne pas penser à la nouvelle annoncée si généreusement par Anya. Soupir. « Un problème avec Aurore ? » Des mots qu'elle regrette d'avoir prononcés instantanément. Elle ne veut pas vraiment savoir. Les voir ensemble, jour et nuit, contribue déjà à sa torture personnelle. Parfois, le silence est une option, Ella.
Revenir en haut Aller en bas

A dream is a wish your heart makes (ella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I dream of becoming a carrot ! :D
» 2011 - Heart burn (tenue uniquement)
» [Fan-Fiction] BIONICLE: Dive to the Heart
» perco dream team
» Bérénice (My Tell-Tale Heart) débarque chez Cérès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tales down the river :: erathia, engla beorhtast :: caerwyn :: cair paravel-