Partagez|

› kavanagh street : lieux incontournables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
personnage non joueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com
pseudo, prénom : propriété du staff
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 147
avatar, crédits : @maclean
fairytale counterpart : tu ne sauras point.
points cumulés : 348

MessageSujet: › kavanagh street : lieux incontournables Sam 8 Sep - 13:21

- KAVANAGH STREET -
He rolled his window down to take in the sounds of life in New Orleans.
Elle croise Desroses Avenue quasiment en son centre et est généralement considérée comme son extension. Rue très en vogue, qui s'est développée au cours des dernières années, la plupart des jeunes y cherchent un logement pour profiter de l'animation et du rythme endiablé qui y court, et elle voit ses prix y augmenter quasiment de semaine en semaine en raison de promoteurs immobiliers peu scrupuleux. On y trouve notamment des boutiques typiques et l'unique nightclub de crescent grove ouvert très récemment. C'est dans cette rue - et non sur desroses - que l'on célèbre principalement mardi gras dans le quartier, et chaque année les habitants défilent au rythme du jazz et du folklore local (et d'un peu trop d'alcool).

Logements › Là où l'accès à la propriété est difficile sur Desroses Av., Kavanagh offre une alternative à toutes les personnes au sommeil suffisamment lourd pour ne pas être réveillés par les bruits de la rue qui continuent jusque tard dans la nuit. Les prix vont du simple au double, mais ont explosé ces derniers mois et le moindre centimètre carré s'arrache à prix d'or, pour le plus grand plaisir de certains promoteurs immobiliers qui n'hésitent pas à augmenter leur prix avec l'assurance de trouver preneur. On ne trouve quasiment pas de maisons, même les bâtiments typiques ouverts sur cour sont scindés en appartement.

Crescent Voodoo Museum › Dans la plus pure tradition de la Nouvelle-Orléans, Crescent Grove possède son propre musée vaudou. Ici, aucune trace de cette religion telle qu'elle est pratiquée, mais plutôt son équivalent d'Erathia. On rend hommage aux guérisseurs, médecins-sorciers et autres pratiquants venus du bayou de Bootleg Bay. Quelques armes et ingrédients ont suivi leurs propriétaires lorsque le sort les a transportés, et ils sont désormais exposés dans ce musée populaire et apprécié de la faune locale.

Kiss And Tell › Un speakeasy dans la plus pure traditions de ces bars clandestins ayant connu le succès pendant la Prohibition. Racheté récemment par Bonnie Cartwright, son accès ne se fait que via un mot de passe transmis au compte-goutte. Il faut trouver la localisation (une porte au fond d'une boutique mène à un escalier en colimaçon) et donner le mot de passe pour découvrir un endroit donnant l'impression d'avoir remonté le temps, le tout bercé par des rythmes sensuels de jazz.

Vanilla I Scream › L'un des trois glaciers de la rue, mais sans aucun doute le plus visité. Offrant pas loin de 50 parfums de glace, des plus probables au plus étranges, le tout surmontés de toppings plus alléchants les uns que les autres, la queue se poursuit souvent jusque dans la rue pour venir commander une création maison. S'il est trop difficile de faire son choix, il suffit de demander au vendeur de choisir à sa place, et il se lancera dans une improvisation totale avec les parfums qui l'inspirent sur le moment.  

The Crescent Glob › S'il s'agit du journal local, les locaux sont en réalité une pièce relativement petite au troisième étage d'un bâtiment, sans climatisation. L'activité y est incessante, appels, emails, bruits du clavier et de la souris s'acharnant à offrir aux lecteurs les nouvelles les plus importantes de la journée mais aussi des enquêtes plus ou moins fiables sur certaines actualités. Le journal est plutôt amateur, et les journalistes n'ont pas de véritable accréditation, mais les posts sur leur blog sont très visités et appréciés des lecteurs - et en particulier la rubrique des bons plans et endroits où sortir.

Antoinette's Boucaniere › Ce restaurant créole est une institution de Kavanagh Street, ni plus ni moins. On n'y trouve que des plats d'influence créole, et très typiques de la Louisiane, le tout dans un décor soigneusement pensé, croisement entre l'art plus moderne et l'héritage créole. Les peintures ont toutes été faites par la même personne - dont les travaux sont également exposés à la galerie d'art. Les critiques sont particulièrement élogieuses, notamment sur le Jambalaya dont la recette est gardée secrète.

The Rogue › Si les bars sont légion à Crescent Grove, il n'y a cependant qu'un club, le Rogue, ouvert jusqu'à 6h du matin tous les weekends, et jusqu'à 3h du matin la semaine. Endroit privilégié d'une population plutôt jeune, elle offre des mix envoûtants sans préférence particulière pour un style de musique, et double comme salle de concert à l'occasion. Sa déco moderne, son sound system et la certitude de faire des rencontres en font l'un des endroits favoris pour sortir et danser jusqu'au bout de la nuit.

Chandlers › Steakhouse très réputé pour la qualité de sa viande, le Chandlers est l'endroit idéal pour commencer sa soirée. Toujours bondé, et malgré un volume sonore plutôt élevé, il faut venir tôt pour espérer trouver une table. On ne peut y réserver, mais l'attente en vaut définitivement la peine. Si le décor est sobre - des nappes en papier façon tartan, de la musique country dans les hauts parleurs et quelques objets décoratifs ici et là - la nourriture y est absolument excellente pour tous les amateurs carnivores.

Crescent Grove Medical Center › Ce n'est pas un hasard si le centre médical se trouve sur l'une des rues les plus populaires du quartier : les accidents y sont aussi plus nombreux qu'ailleurs, généralement liés à l'ivresse de ses victimes et quelques bagarres éclatant ici et là en fin de soirée. Le Medical Center n'est pas de première jeunesse et ses équipements mériteraient un upgrade, les urgences sont toujours remplies, l'attente y est longue, mais le personnel a le mérite d'être toujours agréable face à leurs patients même s'ils entament leur enième heure de travail de la journée.

Ahoy! › L'un des bars les plus appréciés de la rue pour son ambiance semblable à nulle autre. Comme son nom l'indique, ce n'est pas qu'un bar, plutôt un repaire à pirates décoré pour donner l'impression d'être en plus coeur d'un Pirates des Caraïbes avec Jack Sparrow à proximité. Ici, on trouve toutes les déclinaisons de rhum possibles et imaginables, et gare à la gueule de bois le lendemain matin : les verres sont servis plus que généreusement et il est quasiment impossible de n'en boire qu'un. La spécialité y est évidemment le mojito, mais les connaisseurs vont diront qu'il vaut mieux essayer d'autres cocktails tout aussi délicieux et un peu moins mis en avant.
Revenir en haut Aller en bas

› kavanagh street : lieux incontournables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ryu / Street Fighter
» les lieux de la campagne.
» Les lieux publics de retour !
» [Question] Visiter plusieurs lieux [Résolu]
» Si tu aimes jouer aux cartes et à street fighter....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tales down the river :: crescent grove and new orleans :: kavanagh st.-