Partagez

› frosgard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Dr. Facilier
(maitre du jeu) the cards will tell
pseudo, prénom : doctor bellamy augustus facilier (loki)
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 483
avatar © : idris elba @ maclean
fairytale counterpart : dr. facilier / loki, god of mischief.
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com

› frosgard Empty
MessageSujet: › frosgard › frosgard EmptyDim 14 Oct - 20:05

Frosgard
one with the wind and sky
Edmund PevensieEdan
FenrisStellan (PRIS)
Kira (La Reine des neiges)Evey(PRISE)
Lyra (La petite fille aux allumettes)Reese (PRISE)
ZephyrLevi (PRIS)
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Facilier
(maitre du jeu) the cards will tell
pseudo, prénom : doctor bellamy augustus facilier (loki)
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 483
avatar © : idris elba @ maclean
fairytale counterpart : dr. facilier / loki, god of mischief.
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com

› frosgard Empty
MessageSujet: Re: › frosgard › frosgard EmptySam 3 Nov - 12:42

edmund pevensie
- but even traiter may mend. I have known one that did -

âge › trente-cinq ans
région › frosgard
 rang social › prince de caerwyn.
suggestion d'avatar › vinnie woolston, cilian murphy

De la famille Pevensie, Edmund est l’antipathique, le mal élevé de la bande et, comme beaucoup le perçoive, moins que ses frères et soeurs sous bien des aspects. C’est à croire qu’il est né grognon, profondément révulsé par tout et surtout tous, mais il est surtout le troisième de sa famille et celui qu’on aura remarqué le moins toute sa vie durant. Peter est l’ainé, le charismatique. Susan est une femme superbe. Lucy est la petite dernière curieuse et absolument adorable. Noyé au milieu de ces trois belles personnes, Edmund est la tâche noire sur ce tableau, tout du moins c’est ce que tous penseront, dans un monde comme dans l’autre, sans jamais oser le dire ; mais le sait. Ces choses se ressentent et l’ont, au cours des années, profondément affecté. Pourtant il n’est pas un mauvais bougre, c’est même tout l’inverse. Il est celui que Merlin qualifiera de juste, de fervent, pour ce qu’il éprouve un besoin viscéral et inégalé de bien faire, même s’il le fait mal. Il est le second à venir à Erathia par l’armoire, sur les traces de sa petite soeur, et sans un regard en arrière, s’enfoncera dans les profondeurs de Caerwyn, Kriegspire, puis Frosgard où il sera accueilli par la maitresse des lieux : La reine des neiges (Kira, de son prénom).  Lors de son périple, Edmund fait des erreurs, prend de biens mauvaises décisions, emprunte le mauvais chemin et adopte la mauvaise attitude, ce de manière systématique. Il a aussi rencontré les mauvaises personnes, s’est entouré de bien des âmes noire sous prétexte de vouloir faire autrement que son frère ainé,  Peter, qu’il aura passé toute sa vie à provoquer, lassée de vivre dans son ombre. Peter qui deviendra seigneur de Caerwyn, et Edmund qui, malgré des tentatives de recoller les morceaux, demeurera au service de sa propre reine à Frosgard. Edmund devient un homme à demi-teinte, en cela qu’il n’est ni bon, ni mauvais. Tout ce qu’il fait, il le fait pour servir ses propres intérêts, mais n’est pas pour autant désintéressé du sort du royaume, bien au contraire. Il aime profondément Erathia, son foyer, ainsi que son peuple, et le montre en se pointant régulièrement au conseil de Peter, cela malgré leurs différents. Tout ce qu’il a toujours voulu, c’est être lui, avoir quelque chose qui lui appartient, être maitre de son existence et cesser d’être seulement Edmund Pevensie, frère de. En dépit de son mauvais caractères, Edmund a de très bon côtés qui font de lui un homme qui plait :  c’est un combattant admirable puisqu’il est capable de s’adapter à toutes les conditions météorologiques, il a un fabuleux sens de l’humour et son excellente répartie est devenue légendaire.

Sa relation avec son frère ainé, Peter, est chaotique à ce point qu’ils n’ont jamais pu rester dans la même pièce bien longtemps. Tout dans ce qu’ils pensent divergent, et il n’est rien qui puisse les rapprocher si ce n’est leur affection commune pour leurs soeurs, Susan et Lucy, et peut-être celle qu’ils éprouvent pour Erathia, ainsi que son peuple. Parce qu’il est le plus caractériel d’entre eux, et certainement le moins disposé à faire des efforts pour établir un semblant de relation avec ses frères et soeurs, les liens du sang n’ayant aucune valeur à ses yeux, Edmund ne communique que s’il le faut avec l’ainé, jamais avec Susan avec qui il n’a presque rien en commun, mais Lucy est celle vers qui il se tourne si besoin est. Parce qu’elle est née après lui, qu’il a la sensation d’en être pleinement responsable et que sa composition est fondamentalement bonne à un point tel qu’on est obligé de l’aimer, Lucy est la seule d’entre eux pour qui Edmund ferait n’importe quoi, à commencer par le déplacement. Leur lien n’a rien de fort, rien d’évident, mais elle sait que l’ombre d’Edmund sera toujours quelque part derrière elle dans le besoin, et c’est suffisant. À son arrivée à Erathia, Kira est celle qui lui offrira un foyer après des jours et des jours à errer entre les régions. Il s’est retrouvé à Frosgard pour une raison parfaitement idiote : il est sorti de l’armoire, Peter sur les talons, et ils se sont disputés. Un motif de discorde dont il ne se souvient plus l’aura poussé à s’enfuir loin d’eux, et à faire sa vie de son côté, quand bien même Peter et Susan auront cherché des mois durant à le faire revenir. Kira est pour lui un pilier, un modèle, sa reine, et à bien des égards, un idéal qu’il n’aura de cesse de servir, et plus si affinités. Edmund est son favori, le capitaine de sa propre garde et parfois même son amant, mais n’a jamais été reconnu comme un compagnon à part entière, et c’est amplement suffisant pour l’un ou l’autre. Sa pseudo-relation passagère avec Merida ne changera évidemment rien à leur dynamique, puisqu’il n’est rien qui puisse détourner Edmund de Kira, ni de la mission qu’il s’est fait de rester auprès d’elle. Il offre à Merida une étreinte chaude lors d’une nuit glacée, et regrettera immédiatement leur petite incartade en découvrant qu’elle s’est engagée auprès d’un autre homme, Soren. Edmund n’est pas fait pour ces histoires de coeur ni n’a pas le temps ces drames idiots, pourtant il se retrouve entre ces deux amoureux à qui il n’a rien demandé, et il y a fort à parier pour que la véhémence (pourtant justifiée) de Soren à son égard pourrait rapidement le gonfler. Enfin il est un autre homme dans sa vie qu’on considérera comme le frère qu’il n’a jamais eu, qui se trouve être lui aussi au service de Kira et il s’agit de Fenris, le loup protecteur de la lande glacée. Malgré ses problèmes à se lier, Fenris, pourtant lui aussi solitaire, apprendra à Edmund qu’il faut toujours avoir une botte secrète, et la sienne, c’est lui - et réciproquement. Ils sont tous deux redoutables lorsqu’ils sont ensemble et utilisent cette relation pour, justement, entrainer les générations de guerriers de demain dont ils ont la charge à Ardhnen, au centre dépendant de Harmondale et Patriona.


Edan Bradford Dans cette vie, Peter est toujours son frère et leur relation n’a malheureusement pas changée. Certaines choses sont immuables, leur mésentente en fait partie. Edan est garagiste pour le compte du garage des Beckwith (le wicked wrench body shop), il vit dans une petite maison en périphérie de Crescent Grove, a quelques petites relations pas sérieuses du tout cela même s’il n’a foncièrement rien contre l’engagement - se raconte que c’est un coeur brisé, mais faut-il vraiment croire les rumeurs à Crescent Grove ? Celle-ci, en tout cas, est vraie - et c’est à peu prêt tout ce qu’il y a de franchement transcendant à dire à son sujet. C’est un homme discret, ma foi appréciable lorsqu’on apprend à le connaitre, sinon qui donne à croire qu’il est plutôt un loup solitaire lorsqu’on ne prend pas le temps. Ici aussi, il est connu pour être le frère de, mais il s’y est fait. En revanche, ce qu’on ne sait pas sur lui, c’est que dans son petit abri de jardin où il prétend ranger ses outils, le type cultive tout un tas de plantes et confectionne lui-même ses drogues. Oh il n’en prend pas, ou du moins l’occasionnel pétard, mais par contre il se fait un paquet de pognon sur le dos des jeunes en ville de qui il est le fournisseur privilégié. Pourquoi la drogue ? Pourquoi pas. Il a trop rien du type louche, se planque derrière la bonne réputation de son frère pour qu'on l'emmerde pas, et se fait des billets de la façon la plus simple possible. Vraiment, sa vie n'est qu'avantages.
FAUX SOLITAIRE - DOUE - PASSE-PARTOUT - DRÔLE - EGOCENTRIQUE
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Facilier
(maitre du jeu) the cards will tell
pseudo, prénom : doctor bellamy augustus facilier (loki)
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 483
avatar © : idris elba @ maclean
fairytale counterpart : dr. facilier / loki, god of mischief.
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com

› frosgard Empty
MessageSujet: Re: › frosgard › frosgard EmptyJeu 2 Mai - 16:33

fenris
- Whether you're a human or werewolf, love is still love.
Betrayal is still betrayal. -

âge › trente-trois ans
région › frosgard
 rang social › loup garou alpha
suggestion d'avatar › finn jones, joseph morgan.

La famille de Fenris porte le gêne des loup-garous depuis la nuit de temps, et il se murmure que tous les loups-garous qu’on puisse trouver à Erathia descendent directement de l’ancêtre de Fenris, Fenrir, création malveillante du dieu Loki et en des temps immémoriaux, son chien de garde. Fenris, qui a vraisemblablement tout en commun avec ses aïeux, officie à Frosgard en tant que mercenaire à la charge de Kira, à qui son arrière-grand-père aura prêté allégeances des bien des décennies plus tôt. Tout le monde à Frosgard sait qui il est, et surtout quoi, et on s’écarte sur son passage, pas parce qu’il est connu pour sa virulence, mais parce qu’on voit en lui un animal plus qu’un homme. La crainte qu’il inspire dans le coeur de ses pairs est sans égale, et s’il la déplore, il s’en sert pour imposer le respect tant à son égard qu’après des gens qu’il sert (donc Kira). Frosgard est certainement la seule région d’Erathia, de part son autonomie, qui accepte plus ou moins de laisser vivre son espèce librement, et il n’est pas rare de voire Fenris la quitter afin de rameuter les loups-garous du pays pour qu’ils puissent y vivre en paix (sous couvert de rejoindre sa meute et de servir ses intérêts, évidemment).  Le gêne qu’il porte, parce qu’il est soupçonné être le gêne original, lui confère une certaine autorité sur ses semblables, et on lui donne volontiers le rôle d’Alpha, même s’il est arrivé qu’on tente de l’en destituer au cours d’une bagarre. Pour autant, Fenris n’est pas homme/loup à forcer la main, et se plait à croire qu’il est un bienfaiteur plutôt que le leader d’une secte toute particulière. Le choix, il le laisse, tant que ceux qu’il appelle les omega du royaume se comportent de façon à ne pas entacher plus la réputation des loups-garous qu’elle ne l’est déjà.

Sa famille est à son service depuis des décennies, il est donc tout naturel pour Fenris d’être entièrement dévoué à Kira , régente de Frosgard et donc, la sienne. Leur relation en est une basée sur le respect et parce qu’elle a vu le gamin-loup grandir, elle voit en lui un fils par procuration plus qu’un véritable mercenaire à sa solde. Ce sont d’ailleurs ses bonnes relations avec sa famille à travers les âges qui ont poussé Kira à offrir un foyer aux loups-garous qui veulent. Un geste que Fenris honore en étant un soldat parfaitement, tout comme son ami Edmund , qu’il mettra un temps à accepter dans son cercle (après tout, il n’est qu’un humain), mais dont il fera un frère pour ce que leurs histoires, tempéraments et projets se complètent. Il compte également parmi ses fidèles alliés une fée déchue du nom de Lyra qu'il a sauvée d'une mort certaine après qu'elle a perdu ses ailes et a été condamnée à passer le reste de sa vie sur terre, en tant que mortelle égarée de Frosgard. Tout mercenaire qu'il est, il ne peut s'empêcher de sentir les battements de son coeur accélérer en présence de cette femme à peine plus jeune que lui d'apparence mais déjà brisée par la vie et sans aucun objectif. Il connait son histoire, ses peines, et se surprend à reprocher lui aussi à ce Zephyr le sort tragique d'une femme pour laquelle il a de plus en plus de mal à cacher ses sentiments sans pour autant s'autoriser à les afficher pleinement, lui qui est un monstre parmi les monstres, et qui pourrait sans le vouloir la transformer ou pire, la tuer. Ce ne serait pourtant pas sa première transformation, lui qui a mordu voilà des années une femme originaire de Kriegspire en visite à Arhdnen, quelques années seulement avant qu'elle ne tombe enceinte d'une petite fille, Holly , à laquelle elle transmettra le gêne de la lycanthropie avant de l'abandonner purement et simplement à son sort. Il connait l'existence de cette louve, naturellement, et compte bien retrouver sa trace prochainement pour la convaincre de rejoindre sa meute et lui offrir la famille à laquelle elle n'a jamais eu le droit. Mais il se pourrait bien que quelqu'un parvienne à l'atteindre avant lui. Kaspar, loup tout comme lui, est pourtant un ennemi de taille, un solitaire qui en plus de refuser de le rejoindre, sème des cadavres partout sur son chemin en allant à l'encontre de tout ce que Fenris essaie de protéger. La haine qu'il éprouve pour lui est palpable, et il s'est promis que si leurs chemins se recroisaient, il n'hésiterait pas à le tuer.

Stellan L’homme à l’origine du Pooch Parlor Animal Shelter, donc le refuge animal à Crescent Grove, c’est lui. Vétérinaire et entièrement dévoué à la cause animale, Stellan a balancé toutes ses économies dans son refuge et la clinique où il recueille animaux abandonnés. Heureusement, il est soutenu par un tas de bénévoles et autant de dons dans son entreprise, et c’est certainement ça qui l’a empêché de faire complètement faillite. C’est un homme fondamentalement bon, passionné par ce qu’il fait, et c’est bien pour ça qu’on le perçoit comme un parti idéal en ville. Aucune femme ne saurait résister à un homme qui aime les animaux, et un particulièrement gentil par-dessus le marché. Le fait est que Stellan est dans son monde, sa bulle et n’en sort quasiment jamais. Il ne voit pas les regards qui s’attardent sur lui, n’entend pas les petites réflexions ni ne s’attarde sur les dragues ouvertes et/ou plutôt calamiteuses. D’autant que Stellan se voile complètement la face. Que ferait-on d’un mec banal avec autant de chiens, de chats et si peu de temps à accorder au genre humain ? Cela fait des lustres qu’il n’a pas fréquenté quelqu’un, ou seulement siroté un verre avec des potes en fin de journées, ce qui a le don d’en frustrer la plupart - notamment sa mère qui aimerait des petits enfants qui n’arrivent pas. Inspiré par l’émission ‘ Le Bachelor ‘  certains de ses potes ont décidé de l’inscrire sur les réseaux sociaux et mieux, sur plusieurs sites de rencontres. Maintenant, y a plus qu’à.
SYMPA - PASSIONNE - COINCE - DISTRAIT - RESERVE
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Facilier
(maitre du jeu) the cards will tell
pseudo, prénom : doctor bellamy augustus facilier (loki)
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 483
avatar © : idris elba @ maclean
fairytale counterpart : dr. facilier / loki, god of mischief.
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com

› frosgard Empty
MessageSujet: Re: › frosgard › frosgard EmptyJeu 2 Mai - 16:33

Kira
-  I'll say this one more time. I will be gentle.
I will be slow. But you don't have the reins. -

âge › inconnu.
physiquement : trente cinq ans.
région › frosgard
 rang social › maîtresse d'arhdnen
déesse du froid
suggestion d'avatar › katheryn winnick, natalie dormer

Personne ne connaît son âge, mais comme tous les autres dieux originaires de Myst - et plus spécifiquement de l'Olympe - elle existait bien avant la création d'Erathia. Déesse immortelle, magicienne du froid, Kira a vécu des siècles d'une vie tragique. Son amour intemporel pour, et avec Zeus, a été à l'origine des plus beaux poèmes, des plus beaux romans de la ville aérienne tant pour son intensité que pour son dénouement. Fille de deux dieux qui ont fait le choix de mettre un terme à leur existence une fois satisfaits de la vie vécue, elle a grandi entourée de ses pairs, développant une maîtrise exceptionnelle de la glace qu'elle utilisait à l'origine à des fins créatives. Amante meurtrie, toujours reléguée au second rang, connue de tous mais reconnue de personne, Kira a longtemps accepté ce statut sans rien dire, satisfaite d'au moins pouvoir aimer en toute liberté. Tombée enceinte de Zeus, elle a refusé de mettre fin à sa grossesse en dépit des requêtes appuyées de son amant, et la naissance de ses jumelles a marqué la fin de la vie telle qu'elle la connaissait. Bannie de Myst à la demande d'Héra par Zeus, elle a du abandonner ses deux filles avant de trouver refuge à Frosgard. Là-bas, elle a laissé libre court à sa colère et son infinie tristesse, au point de voir la glace envahir son coeur de façon permanente. La déesse douce et protectrice a été remplacée par une guerrière, à la fois forte, respectée et effrayante. Incapable de refaire sa vie, elle règne désormais sur les Plateaux Glacés depuis son repaire d'Arhdnen dont elle a fait sa responsabilité.

Son coeur est pour toujours dévolu à son grand amour, Zeus, cet homme qu'elle a aimé depuis des millénaires mais qui n'a jamais été capable, pour elle, d'aller à l'encontre de sa propre femme Héra. Toute sa vie, Kira a vécu dans l'ombre de ce couple aussi indestructible que bancal en rêvant de voir un jour l'homme qu'elle aime lui appartenir pleinement et véritablement. Mais au lieu de cela, elle s'est contentée d'être la numéro deux, l'amante, certes la préférée du dieu, mais celle qui n'a jamais eu droit à des égards publics. Elle pensait que sa grossesse serait le moyen de le conquérir une bonne fois pour toutes, mais c'était sans compter sur le machiavélisme d'Héra qui, en apprenant la nouvelle, a banni Kira de l'Olympe et forcé Zeus à accepter d'abandonner leurs jumelles. Ses filles ont donc grandi loin d'elle, et loin l'une de l'autre : l'une d'elles, Alice, a grandi sous une autre identité à Myst tandis que la deuxième a été envoyée à Patriona où elle a été élevée. Kira ne s'est jamais remise d'être privée de ses enfants et de son grand amour, et sa haine pour Héra n'a fait que décupler avec le temps. Mais plus encore, elle en veut surtout à Zeus qui n'a jamais accepté de faire le moindre sacrifice pour elle, quand elle de son côté a toujours tout sacrifié pour lui. Elle s'est fait la promesse de ne plus jamais succomber à son amour pour lui, mais Zeus a pris la mauvaise habitude de lui rendre visite jusqu'à Frosgard et tenter de racheter - en vain - ses fautes. S'il est mal accueilli à chaque fois, Kira sait pourtant qu'elle reste particulièrement sensible à sa seule présence et qu'elle doit le repousser le plus loin d'elle si elle ne veut pas replonger dans l'enfer d'une relation gagnant-perdant.

EVEY Evelyne, plus communément appelée Evey, est une femme discrète dont beaucoup vantent l'élégance et la sophistication. D'elle, one ne sait que peu de choses, si ce n'est qu'elle entretient une relation compliquée avec sa soeur. La cruelle ironie du sort veut que cette soeur soit l'alter ego d'Hera, Eleanor. Evey a toujours été passionnée par l'art, sous toutes ses formes, et elle a concrétisé l'un de ses rêves de gosse en ouvrant une galerie d'art en plein coeur de Crescent Grove. Il n'est pas rare de la voir dans des événements mondains, dont elle participe souvent à la conception artistique, sirotant une coupe d'un champagne de qualité vêtue d'une robe hors de prix. Elle est mariée à un homme qu'elle n'aime pas, qu'elle tolère par habitude et par statut, mais refuse la possibilité nette d'avoir un enfant et repousse depuis longtemps les avances et sous entendus peu subtils de son mari sur le sujet.
réservée - sophistiquée - mystérieuse - blasée - douce - mondaine
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Facilier
(maitre du jeu) the cards will tell
pseudo, prénom : doctor bellamy augustus facilier (loki)
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 483
avatar © : idris elba @ maclean
fairytale counterpart : dr. facilier / loki, god of mischief.
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com

› frosgard Empty
MessageSujet: Re: › frosgard › frosgard EmptyJeu 2 Mai - 16:33

lyra (la petite marchande d'allumettes)
- you are a dreamer, and that is your misfortune. -

âge › vingt-sept ans à nola
indéterminé à erathia
région › frosgard
 rang social › fée déchue
suggestion d'avatar › lily james, gabriella wilde

Originaire d'Erienheim, le jardin des fées - et souvent surnommé le jardin du paradis tant il alimente les rumeurs les plus merveilleuses - Lyra a longtemps fait partie des fées les plus puissantes du royaume, accompagnant humains dans leurs voyages, depuis leur naissance jusqu'à leur mort. Comme toutes les fées, sa petite taille la rend prompte à subir ses émotions plus qu'à les maîtriser, mais là où ses consoeurs sont pour la plupart victimes de sentiments néfastes, on lui a fait grâce de l'un des sentiments les plus purs qui soient : la douceur. Tempérée, prompte à calmer les ardeurs de ses amies et d'une docilité sans pareille, on eut tôt fait de l'autoriser à parcourir le royaume à sa guise pourvu qu'elle revint régulièrement à Erienheim, en plein coeur de Frosgard. Longtemps installée à Caerwyn, et sous une taille humaine lui permettant de se mêler au flot des mortels et vivre à leur manière, elle en oublierait presque qu'elle n'est pas comme eux. Détentrice d'une magie ancestrale et vouée à aider son prochain, c'est pourtant sans y réfléchir à deux fois qu'elle laisse sa mission de côté en faisant la rencontre de Zephyr, l'apprenti magicien. Là où il n'hésite pas à montrer sa passion, elle en revanche pratique la prudence, sait qu'elle n'est pas autorisée à aimer de cette façon et encore moins le laisser prendre une grande place dans sa vie. Trahie par l'une de ses amies fées, qui rapporte cette relation naissante à la reine des fées, on somme Lyra de revenir immédiatement à Frosgard, avec l'interdiction formelle d'en repartir aussi longtemps que Zephyr sera en vie. Si elle s'exécute, ce n'est que de mauvaise grâce, et avec l'espoir un peu fou de trouver une alternative. Mais le destin semble s'acharner sur deux amants décidément maudits de s'aimer, et lorsque Zephyr tente de pénétrer dans le jardin en demandant à son génie de réaliser son voeu, la furie de la reine fée est sans précédent. Persuadée que Lyra a trahi le secret de l'accès à leur domaine, elle bannit Lyra à tout jamais et la prive de ce qui faisait tout son être : ses ailes, et sa nature de fée. Devenue humaine, faible et sans ressources, elle n'a pour seule alliée qu'une boîte d'allumettes dotée de magie, qui lui permet d'entrevoir les souvenirs de sa vie, et ce qui aurait pu être, le temps que la flamme se consume. Lyra semble avoir perdu toute raison de vivre et se laisse aller à une dépression dont elle ne sait que faire pour se sortir, elle qui n'a jamais été, et ne saurait être autre chose qu'une fée. Elle erre sans but, sans raison, sur les terres glaciales de Frosgard.

Elle n'imaginait pas, Lyra, qu'en faisant la rencontre de Zephyr à Caerwyn, sa vie prendrait une telle tournure. Toute dévouée à sa tâche de fée, mais profitant de la confiance de ses pairs pour mener une vie relativement libre, elle découvre cet apprenti magicien et en tombe amoureuse, dans ce qui n'aurait du être qu'une belle et simple histoire d'amour. Si lui est passionnément amoureux d'elle, Lyra se montre plus prudente, réservée sur ses sentiments par peur de voir cette idylle s'achever. Ses craintes se réalisent lorsqu'on l'oblige à retourner parmi les siens, et se voit contrainte de tout oublier de son coeur qui bat pour un humain, tout magicien soit-il. Elle ignore pourtant que Zephyr n'a pas baissé les bras et, pire, a même demandé à un génie d'exaucer son voeu de la revoir. Il est la raison de son bannissement d'Erienheim, de ses ailes brutalement arrachées et de sa déchéance, ce qu'il ignore, persuadé qu'elle se trouve encore parmi les fées. Lyra, elle, ne sait pas qu'il la cherche, pas plus qu'elle ne sait le sort qui plane sur eux : autorisés à se voir, ils mourront au moindre contact de l'autre. Un sort funeste qui l'arrange, tant la rancune qu'elle éprouve désormais pour cet homme qui a causé sa perte est tenace. Elle pourrait cependant bien trouver son salut, et une nouvelle raison d'exister, en la personne de Gothel, qu'elle connaît mieux sous le surnom de Carabosse. Amies de longue date, ou plus exactement liées par une relation quasiment maternelle, elle a vu Gothel subir un sort aussi détestable que le sien, quoique de nature différente. Celle-ci est plus que jamais déterminée à prendre sa revanche sur son propre peuple, aveuglée par sa haine des fées, et voit en Lyra une alliée formidable pour l'aider à cette tâche, qu'elle est prête à retrouver afin d'unir leurs forces. Ses mésaventures sur les Plateaux Enneigés de Frosgard lui ont au moins permis de faire la rencontre d'un homme, Fenris, bien trop souvent jugé à tort pour sa nature de loup-garou dont il ne fait aucun secret. Il a pris soin d'elle et continue de le faire, devient l'un de ses amis (le seul, peut-être) et même elle ne saurait ignorer les regards de plus en plus lancinants qu'il pose sur elle, ses sentiments flagrants même pour la fée déchue qui se refuse pourtant à laisser entrevoir la moindre possibilité d'une relation plus qu'amicale... par peur, mais aussi parce que son coeur est depuis trop longtemps attaché à Zephyr, bien malgré elle.

Reese A la voir, on croirait presque qu'elle s'excuse d'exister sur cette planète, s'excuser de prendre une place qui ne lui appartient pas sans raison. Elevée dans une famille sévère, ayant placé des espoirs démesurément grands sur leurs enfants, ils ont fini par leur donner l'impression qu'ils n'accompliront jamais assez de choses pour satisfaire l'exigence de leurs parents. Reese est sans doute celle qui a le plus souffert, sa propre carrière de danseuse classique ayant connu une fin tragique lorsqu'elle s'est blessée sur scène, au beau milieu de sa représentation et sous les yeux de ses parents. Désormais méprisée ouvertement, il a été décidé qu'à défaut de pouvoir faire quelque chose de correct d'elle-même, elle honorerait la bonne réputation de leur famille en épousant un homme pour lequel elle n'éprouve rien de plus qu'une profonde indifférence. Le futur époux n'est pas réputé, ni pour sa fidélité, ni pour sa tendresse, et si elle se contente de jouer le rôle qui lui est à présent dévolu, l'envie de tout envoyer valser pour prendre son indépendance grandit en elle, autant que grandit l'aversion profonde qu'elle éprouve pour son entourage le plus proche. Cependant rompue à l'exercice des formalités, elle reste cependant parfaitement à sa place, quoiqu'elle l'abhorre, dans un monde où les courbettes et hypocrisies vont bon train.
DOUCE - DISCRETE - SENSIBLE - ROMANTIQUE - DESABUSEE
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Facilier
(maitre du jeu) the cards will tell
pseudo, prénom : doctor bellamy augustus facilier (loki)
date d'inscription : 02/07/2018
messages : 483
avatar © : idris elba @ maclean
fairytale counterpart : dr. facilier / loki, god of mischief.
Voir le profil de l'utilisateur http://storytellers.forumactif.com

› frosgard Empty
MessageSujet: Re: › frosgard › frosgard EmptyJeu 2 Mai - 16:33

zephyr
- nothing is more real than nothing -

âge › 28 ans
région › frosgard
 rang social › apprenti magicien
suggestion d'avatar › douglas booth, bill skarsgaard

Fils de bonne famille, possédant titres et héritage magique, Zephyr semblait promis à un brillant destin, de ceux que l'on conte dans des livres bien des siècles plus tard. Si la magie coule dans ses veines, c'est auprès de Merlin en personne qu'il fait ses armes en tant qu'apprenti après avoir étudié à Calhelda. Il est l'une des rares personnes ayant accès à la célèbre bibliothèque du magicien, et s'il passe beaucoup de temps à s'instruire, il est également l'une des seules personnes à bénéficier des conseils précieux de Merlin, dont il tire savoir et expérience pour pratiquer sa propre magie. Ce destin brillant - et on n'attend rien de moins que cela de lui - vole en éclats le jour où il rencontre une fée dont il tombe éperdument amoureux, au détour d'une rue de Freehaven. Sa vie prend depuis la forme d'une incessante quête pour la retrouver, quitte à sacrifier son futur, son héritage, mais aussi toute forme d'espoir jusqu'à penser en retrouver enfin la trace à Frosgard. On l'amène auprès de ce que l'on surnomme Erienheim, le jardin du paradis, porte d'entrée vers un univers source de bien des histoires. Il se murmure que ce jardin abrite les fées, qu'aucun humain ne peut y entrer. Et en effet rejeté violemment d'Erienheim, les fées condamnent Zephyr à errer dans les montagnes enneigées de Frosgard, puni de sa curiosité et d'avoir tenté de tromper leur vigilance par un voeu censé le réunir avec celle qui fait battre son coeur. Errer devient son quotidien, aspire tout espoir, toute envie, toute passion pour ne plus laisser que l'aigreur de celui qui aurait pu, qui aurait du tout avoir et se retrouve pourtant sans rien d'autre qu'un coeur brisé et un peu trop de magie dans un endroit hostile. Parfois, il se surprend à vouloir retrouver le confort de son foyer, reprendre sa vie à caerwyn exactement là où il l'a laissée, sans jamais s'y résoudre vraiment. Qu'il y a-t-il à espérer d'un endroit qui a continué d'avancer sans lui, où tout le monde s'est fait à l'idée qu'il ne reviendrait jamais ? Sa famille prétend qu'il n'existe pas, Merlin avance sans son apprenti, sa fiancée en a épousé un autre... Zephyr a le sentiment fâcheux d'avoir tout sacrifié pour un mirage, et de ne plus pouvoir retrouver son chemin à la réalité.

Si Merlin s'est montré réticent à l'idée de partager des siècles de savoir avec quelqu'un d'autre, il a pourtant du reconnaître que Zephyr ferait un apprenti des plus prometteurs. Il n'a suffi que de quelques démonstrations de magie pour saisir le potentiel de cet élève studieux et appliqué, capable d'apprendre et de retenir tout ce qu'on lui enseigne. Trois années durant, il apprend à Zephyr une partie de ce qu'il sait, tente de développer la magie de ce jeune homme, l'envisage comme un successeur potentiel. Leur relation se transforme, et il devient pour lui un mentor, un guide, bien plus qu'un simple professeur. La trahison est d'autant plus vive lorsque Zephyr disparaît du jour au lendemain, sans laisser de trace. L'inquiétude a rapidement laissé place à la colère lorsqu'un sort lui apprend que son apprenti se trouve à Frosgard, déterminé à trouver l'entrée du jardin des fées et retrouver celle dont il s'est épris. Agacé que l'on puisse faire passer l'amour avant le savoir, Merlin le punit en l'abandonnant purement et simplement à son sort. C'est pour Lyra, qu'il a tout sacrifié. Un amour dévorant pour cette fée rencontrée à Caerwyn, au mépris de la femme à laquelle il était promis. Quelques mois d'une passion semblable à nulle autre, achevée brutalement par le départ de Lyra qu'il s'entête à rechercher partout sans jamais pouvoir la trouver. Fort d'une lampe magique héritée de ses parents, il défie la raison pour libérer Sameera, une djinn prisonnière depuis des siècles à laquelle il demande d'exaucer un voeu. Si elle s'exécute, c'est avec la roublardise que l'on connaît aux djinns, en déformant les mots de son maître. Lorsqu'il demande à revoir Lyra, elle l'autorise à la voir, mais le défend de pouvoir jamais la toucher sous peine de la tuer. Condamné à l'observer de loin, pour peu qu'il en retrouve la trace, Zephyr cherche un moyen de se tirer de cette magie ancienne qui le prive d'être à proximité de celle pour laquelle il a tout sacrifié.

Levi Il devrait avoir tout pour être heureux, et heureux il l'est... parfois. Pas assez à son goût pour l'overachiever qu'il est, qui voudrait tout avoir, tout le temps, rien qu'en claquant des doigts. Levi est à la fois l'incarnation et la victime du consumérisme de sa génération, un millenial qui s'attend à ce qu'on lui déroule le tapis rouge rien que parce qu'il existe. Personnalité paradoxale et nuancée, il est tour à tour le type bien, format gendre idéal, puis le connard capable de semer sur son passage une nuée de coeurs brisés pour le seul motif qu'aucune ne retient son attention suffisamment longtemps pour ne pas le lasser. Rien ne semble lui suffire, sans qu'il ne se donne jamais les moyens d'être quelqu'un de mieux que ce qu'il est, parfois en or, parfois pauvre type tout juste bon à recevoir des baffes. Peintre talentueux, c'est pourtant dans un tout autre domaine, nettement plus traditionnel, qu'il évolue : il se fait la main dans des cercles politiques de la Nouvelle-Orléans, avec l'idée qu'un jour, plutôt que d'écouter, c'est lui qui prêchera la bonne parole à des fanatiques buvant chacun de ses mots. Le chemin est encore long et il le sait, mais son ambition n'a d'égale que sa détermination à faire mieux. Que qui, que quoi, Levi n'en a pas la moindre idée, mais il est persuadé que l'atteindre lui offre tout ce qu'il désire.
ambitieux - impatient - désabusé - égoïste - sensible
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

› frosgard Empty
MessageSujet: Re: › frosgard › frosgard Empty

Revenir en haut Aller en bas

› frosgard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tales down the river :: down in new orleans :: wish upon a star :: just can't wait to be king-